Les USA et les pays du Golf sanctionnent le Hezbollah

Vanessa Beaulieu
Mai 17, 2018

Le Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département américain du Trésor a annoncé mercredi avoir imposé des sanctions visant des dirigeants du parti chiite libanais Hezbollah, ainsi que d'autres individus et groupes proches, expliquant que cette décision visait à "perturber un groupe terroriste soutenu par l'Iran".

" Des tireurs d'élite israéliens tirent en une seule journée sur 2000 manifestants palestiniens non armés". La réponse saoudienne, à la veille du #Ramadan, est de collaborer avec son patron américain pour sanctionner la première force ayant libéré un territoire arabe et briser le mythe de l'invincibilité israélienne.

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l'info Inscription gratuite!

Trump qualifie des immigrants illégaux d'"animaux"
Ces propos, relayés en direct à la télévision, ont suscité la polémique dans les médias et sur les réseaux sociaux. Il a également ajouté: " Ce ne sont pas des hommes, ce sont des animaux ".

RGPD : les entreprises ne sont pas encore prêtes
Ils devront s'assurer du consentement éclairé des intéressés, qui garderont un droit de regard sur l'utilisation de ces données.

HTC dévoile Exodus, son smartphone dédié à la blockchain
Précision tout de même, c'est Phil Chen , fondateur du groupe et responsable de HTC Vive , qui supervisera le projet. Exodus , voilà comment s'appelle le nouveau téléphone de HTC supportant les applications blockchain .

Le Hezbollah est un mouvement chiite libanais.

"Le TFTC a de nouveau démontré sa grande valeur pour la sécurité internationale en perturbant l'influence déstabilisatrice de l'Iran et du Hezbollah dans la région". Le mouvement est considéré comme terroriste en Israël, aux États-Unis et dans l'Union européenne, ainsi que par les membres du Conseil de coopération du Golfe.

Dix hauts responsables du Hezbollah, dont cinq membres du conseil dirigeant du mouvement, ont été inscrits sur la liste des sanctions par l'Arabie saoudite, Bahreïn, le Koweït, Oman, le Qatar et les Émirats arabes unis, indique la Saudi Press Agency.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL