Nouveaux heurts entre étudiants et forces de l'ordre dans des universités — Sénégal

Vanessa Beaulieu
Mai 17, 2018

Pattar est le village natal de Fallou Sène, l'étudiant tué par balle ce mardi 15 mai 2018 au campus de l'Université Gaston Berger.

Plusieurs édifices publics ont été attaqués et saccagés dans cette ville, selon la presse locale. Les forces de l'ordre, garantes de la sécurité des personnes et des biens doivent mener leur mission dans le respect des droits garantis par la constitution et les normes internationales, tout en s'abstenant de tout usage disproportionné de la force contre les manifestants et en se conformant pleinement aux normes internationales relatives à l'utilisation de la force et des armes à feux[1].

Le journal affiche également à sa Une du jour les résultats de l'autopsie de la mort de l'étudiant Fallou Sène.

Les forces de l'ordre avaient été appelées ce lundi pour " sécuriser les restaurants universitaires " après " un mot d'ordre de 48 heures de restauration gratuite (Journées sans tickets) " lancé par une association étudiante.

La France attaquée en justice par la Commission européenne — Pollution de l'air
Le Bureau européen de l'environnement (BEE), une ONG basée à Bruxelles, les avait surnommés le " bloc toxique ". L'exécutif européen exigeait d'eux " des mesures additionnelles crédibles, opportunes et efficaces ".

Whitney Houston abusée sexuellement par sa cousine ?
Whitney , documentaire évènement sur la vie de l'interprète d'I wanna dance with somebody était projeté mercredi 16 mai à Cannes . La chanteuse aurait été abusée sexuellement par sa cousine Dee Dee Warwick , elle-même chanteuse de musique soul.

Trump qualifie des immigrants illégaux d'"animaux"
Ces propos, relayés en direct à la télévision, ont suscité la polémique dans les médias et sur les réseaux sociaux. Il a également ajouté: " Ce ne sont pas des hommes, ce sont des animaux ".

En attendant, Walfadjri renseigne que l'Inspection générale d'Etat (IGE) est activée pour connaître les causes du retard de paiement des bourses.

Mardi soir, le président sénégalais Macky Sall avait fait part de sa "profonde émotion" et indiqué avoir "instruit le gouvernement de faire toute la lumière et de situer les responsabilités". 35 000 cas frauduleux, se félicitait Mary Teuw Niane (ministre de l'Enseignement supérieur), avaient été décelés.

Les deux derniers cas de décès d'étudiants tués dans le pays lors de confrontations avec les forces de l'ordre remontent à 2001 et 2014, à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL