RGPD : les entreprises ne sont pas encore prêtes

Marie-Ange Beliveau
Mai 17, 2018

La France avait accumulé un certain retard dans l'adaptation de sa loi au règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD). "L'idée générale est la transparence et la volonté de remettre la personne au coeur de ses données pour qu'elle y accède à ses données et sache quelle entreprise les utilise". Ils devront s'assurer du consentement éclairé des intéressés, qui garderont un droit de regard sur l'utilisation de ces données.

Actions de groupe possibles.

La manette Xbox One pour handicapés est officialisée en vidéo !
La manette adaptative Xbox sera commercialisée au tarif de 89,99 € exclusivement sur le Microsoft Store dans le courant de lannée. La manette dispose d'une batterie lithium-ion rechargeable par USB type-C ou sur alimentation secteur.

L'Atlético Madrid et Griezmann trop efficaces pour l'OM — EL
Ce sera le seul beau geste du capitaine marseillais, "Dim" a dû abandonner la partie, en larmes, remplacé par Maxime Lopez (35). Depuis le triomphe en Liga en 2014, le modèle du "Cholo" Simeone ne gagnait plus que des places d'honneur.

Gaza. les États-Unis défendent Israël
Il a également souligné que les Etats-Unis étaient toujours attachés à "la paix entre Israël et la Palestine ". Le statut de Jérusalem est l'une des questions les plus épineuses de l'insoluble conflit israélo-palestinien.

Les entreprises wallonnes sont-elles prêtes à respecter les dispositions du "Règlement général sur la protection des données" (RGPD), à dix jours de son entrée en vigueur? Ce qui implique de se mettre en conformité avec ces nouvelles règles et, le cas échéant, de revoir le fonctionnement d'activités où peut intervenir, de façon structurelle, le traitement de données personnelles.

La protection des données des citoyens européens est au cœur de ces lignes directrices qui insistent sur les obligations de sécurité en matière de lutte contre les violations de données. Cette mesure, défendue depuis de longs mois par Eric Bothorel (LREM) et soutenue à l'unanimité, vise à empêcher que "des contrats passés par des entreprises puissent à la fois imposer une application préinstallée et interdire qu'un choix alternatif protégeant mieux les données personnelles des utilisateurs soit proposé lors de la configuration initiale de leur terminal ".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL