Les 34 évêques du Chili démissionnent collectivement

Vanessa Beaulieu
Mai 18, 2018

Lors de cette conférence de presse, Mgr Juan Ignacio González, évêque de San Bernardo, et Mgr Fernando Ramos, évêque auxiliaire de Santiago et secrétaire général de la Conférence épiscopale, se sont exprimés au nom des 34 évêques chiliens réunis par le pape au Vatican du 15 au 18 mai.

" Nous remercions les victimes pour leur persévérance et leur courage, malgré les énormes difficultés personnelles, spirituelles, sociales et familiales qu'ils ont dû affronter, auxquelles s'ajoutaient souvent l'incompréhension et les attaques de la communauté ecclésiale", ajoutent-ils.

C'est la première fois que toute la conférence des évêques d'un pays présente une démission collective en lien avec ce scandale.

La totalité des évêques du Chili ont offert vendredi de démissionner dans le cadre du scandale des prêtres pédophiles qui secoue l'Église catholique.

Marc Machin soupçonné de "viol sous la menace"
Le véritable meurtrier, du nom de David Sagno, s'était présenté à la justice et Marc Machin remis en liberté en octobre 2008. Puis en 2009, il a été arrêté pour trois agressions sexuelles et condamné en mai 2010 à trois ans de prison.

Lyon : Génésio voit le match contre Nice comme "une finale"
Pas le choix donc pour l'OL qui a là une chance de se qualifier directement en Ligue des champions. Il faut être prêt demain à 21h00 et pas avant.

Convertisseur catalytique Spectra
La marque a un nom reconnu et une bonne réputation si vous songez à remplacer le convertisseur. Tout le monde doit jouer son rôle pour assurer que la grande catastrophe est atténuée.

A leur arrivée à Rome, le Saint Père leur avait remis un texte de dix pages stipulant noir sur blanc: " depuis des années, l'Eglise Catholique Chilienne abrite de nombreuses situations d'abus de pouvoir, d'autorité et d'abus sexuels ".

Le pape François avait conséquemment annoncé des " changements " à court, moyen et long terme pour rétablir " la justice " au sein de l'Église chilienne.

"Jeudi, le cardinal Errazuriz a accusé les victimes de " calomnies " dans un entretien au média chilien T13".

Ces trois jours de "dialogue honnête" avec le Pape ont été la pierre miliaire d'un profond processus de changement guidé par le Pape, poursuivent les évêques, qui précisent qu'en communion avec François, ils souhaitent "rétablir la justice et contribuer à la réparation des dommages causés, et pour donner une nouvelle impulsion à la mission prophétique de l'Eglise au Chili, dont le centre doit toujours être le Christ".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL