48 heures pour briser la glace avec Poutine — Macron en Russie

Marcel Micheaux
Mai 26, 2018

Selon le Président russe, les relations avec la France, "se développent progressivement".

Pour lancer la conversation, les deux chefs d'État parleront d'abord du sujet chaud du moment, l'Iran.

" Paradoxalement, Vladimir Poutine est vu en président plus prévisible et raisonnable que Trump".

Lors de sa visite d'Etat aux Etats-Unis, Emmanuel Macron avait passé son temps à afficher des signes d'amitié avec Donald Trump.

Au côté de son homologue, il affichait sans détour, devant la presse, les multiples désaccords franco-russes: sur la Syrie, sommée de ne pas passer la "ligne rouge" en utilisant des armes chimiques, sur l'Ukraine où Paris et Berlin demandent le respect des accords de Minsk, sur le respect des droits de l'homme en Russie et les campagnes de désinformation orchestrée, depuis Moscou, à grand renfort de fake news.

"Je suis très lucide sur les incompréhensions qui ont pu exister et s'installer entre nous, une part, même l'essentiel ne nous est pas imputable mais elles sont là", a déclaré Emmanuel Macron.

La situation en Ukraine est un autre point de désaccord.

Vol MH17 : le missile venait d'une unité russe
Le chef de la diplomatie néerlandaise Stef Blok a estimé que les révélations de jeudi constituaient "une importante pièce du puzzle ".

Découvrez le retour de Céline Dion sur scène en vidéo
L'acteur principal du film est un comédien incroyable et hilarant, un Canadien, Ryan Reynolds , qui m'a envoyé une chanson. Après deux mois de repos forcé, Céline Dion a retrouvé la scène mardi soir à Las Vegas.

Leur photographe raconte les coulisses de la photo officielle — Meghan et Harry
Le trio n'a pu retenir un fou rire quand Harry a pris la parole sur l'estrade. "Elle m'a eu!" a-t-il plaisanté au micro. Meghan Markle est venue dans une belle robe nude signée 'Goat Fashion' , la marque préférée de Kate Middleton .

Cyrille Bret : La visite officielle du président français en Russie ces jours-ci est hautement symbolique: le président nouvellement et triomphalement réélu de Russie recevra le président Français après un an de mandat dans sa propre ville natale, Saint-Pétersbourg, ville martyre de l'invasion allemande de la Deuxième Guerre Mondiale, création de l'empereur Pierre 1er conçue comme une fenêtre de la Russie sur l'Europe et sur l'Occident.

Il a été invité à l'automne 2017 par Vladimir Poutine.

Les relations avec Paris restent empoisonnées par le conflit syrien.

Lors de leur première rencontre à Versailles, Emmanuel Macron avait d'ailleurs déjà voulu montrer qu'il ne se laisserait pas faire par Vladimir Poutine.

Vendredi, à 19h, BFMTV diffusera un entretien exclusif du Président de la République, Emmanuel Macron, conduit par Ruth Elkrief, depuis Saint-Pétersbourg, annonce la chaîne dans un communiqué.

Les observateurs notent depuis son arrivée à l'Élysée il y a un an qu'il s'efforce d'aborder le plus vaste État de la planète avec un autre état d'esprit que son prédécesseur. D'autant plus qu'au Quai d'Orsay, la vision occidentaliste se maintient. "Il n'est évidemment pas question d'opposer à Washington un axe Paris-Moscou" assure l'Elysée, soulignant le caractère "irremplaçable" de l'alliance avec les Etats-Unis, quelles que soient "les divergences avec l'actuelle administration américaine". ", s'interroge Fiodor Loukianov, président du Conseil russe pour la politique extérieure et de défense". La France et la Russie auraient un intérêt conjoint à travailler sur les questions énergétiques, notamment en raison du poids et de la structure des grandes entreprises françaises et russes, présentes à toutes les étapes industrielles de l'exploitation des matières premières énergétiques, comme par exemple dans l'industrie nucléaire. Le Cnes (Centre national d'études spatiales) devrait finaliser un accord-cadre pour des coopérations avec Roskosmos, la holding russe de l'aérospatiale. "La France a mis de l'eau dans son vin ces derniers mois, ajoute Arnaud Dubien, directeur de l'Observatoire franco-russe, chercheur associé à l'Iris, dans Ouest-France". Ceci s'explique par la forte hausse des importations françaises (+ 37 % à 7,59 milliards d'euros) en partie liée à la hausse des prix du pétrole et à la poursuite de la croissance des exportations françaises (+ 14 % à 2,25 milliards d'euros).

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL