Raphaël Varane et la venue d'Emmanuel Macron à Clairefontaine

Marcel Micheaux
Juin 7, 2018

Les bleus de Didier Deschamps ont reçu la visite du Président de la République, Emmanuel Macron et de son épouse Brigitte. Entre temps, Jacques Chirac a gagné 15 points de popularité. Pire, ils ne sont que 30% à estimer que le président des riches est " proche des préoccupations des français ". " J'ai confiance en vous. Allez le plus loin possible et faites-nous rêver" (vidéo ci-dessous). "J'espère vous retrouver dès le 10 juillet", a-t-il dit devant un parterre de journalistes. "On sait également qu'il aime l'équipe de France et qu'il vient régulièrement leur rendre visite à Clairefontaine. Elle a envie. Le pays a confiance en vous et nous comptons sur vous pour donner confiance au pays".

"Je me suis toujours refusé aux quizz et vous êtes très injuste avec Jacques Chirac qui aimait les Bleus". Il ne faut pas cultiver la rancune, il a félicité Grizou même s'il a gagné la Ligue Europa face à son équipe chérie l'OM. Enfin, après leur avoir rappelé qu'ils étaient "tous d'immenses stars", il a enjoint les joueurs à se souvenir "d'où vous venez, de vos familles, des bénévoles qui vous ont formés". Mais c'est bien sûr on croit qu'il parle de Dédé, en fait il parle de Manu. "Une compétition, elle est réussie quand elle est gagnée", a-t-il décalé, mettant une pression supplémentaire sur les épaules des joueurs de Didier Deschamps. Parcoursup et la sélection à l'université en sont un exemple criant...

Coupe du monde 2018 - Egypte : Mohamed Salah est bien là
Les milieux de terrain d'Arsenal , Mohamed Elneny , et de Stoke City, Ramadan Sobhi, figurent aussi dans la liste. Tout comme le vétéran, Essam Elhadary , âgé de 45 ans.

Rugby : Patrice Collazo manager du RC Toulon, c’est officiel
Le président Mourad Boudjellal, mécontent des échecs en fin de saison, l'a annoncé en conférence de presse. Il sera en charge de la formation pendant un an.

Canada : Justin Trudeau adopte un ton plus dur avec Donald Trump
La décision de Trump de sortir les États-Unis de l'accord nucléaire avec l'Iran devrait elle aussi engendrer des frictions. Les six ne sont pas prêts à tout pour préserver une unité de façade.

Christian Delporte abonde: "Si ça ne s'arrange pas sur le plan économique et social et si l'opinion lui reproche de ne pas être suffisamment présent", Emmanuel Macron sera sans doute amené à réduire la fréquence de ses déplacements à l'étranger. " Il n'empêche qu'il y a dans le foot une dimension politique". C'est un sport populaire, et il n'avait jamais eu l'occasion de s'exprimer sur le sujet... Et quand Emmanuel Macron demande aux joueurs "la deuxième étoile", il leur dit aussi: " Allez chercher la confiance, pour le pays ".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL