Mondial 2018 : plusieurs joueurs mexicains, dont Guillermo Ochoa, impliqués dans une orgie

Thibaut Duval
Juin 8, 2018

Voilà une polémique dont se serait bien passé le Mexique à huit jours du début du Mondial. Mais c'est surtout la présence d'une trentaine d'escort girls qui a surpris la presse mexicaine, qui évoque "une orgie de 24 heures".

D'après la presse nationale, ce sont neuf joueurs qui auraient profité de 30 prostituées pendant près de 24 heures dans une résidence située à Lomas de Chapultepec. Peut-être que la sélection mexicaine a décidé d'arrêter les sanctions pour garder quelques joueurs sélectionnables...

D'après ESPN, Rafael Marquez qui va égaler le record de participation en Coupe du Monde avec son cinquième tournoi en Russie était très agacé envers ses coéquipiers, par rapport à l'image renvoyé avant le prestigieux tournoi. Ainsi que le défenseur Carlos Salcedo et le milieu de terrain Marco Fabian, tous les deux à l'Eintracht Francfort.

Endommagé par une tempête de grêle, cet avion a dû atterrir d'urgence
Un passager, qui dit avoir vu des éclairs et entendu de la grêle, affirme que l'avion a plongé " comme dans une montagne russe ". Avant de se poser, l'appareil a effectué plusieurs cercles autour de l'aéroport pour se délester de carburant.

" "Aulas dit stop à " la danse du ventre " pour Ben Arfa — OL
Les exigences salariales de Ben Arfa pourraient effectivement vite refroidir la plupart des écuries françaises. Récemment, le joueur formé à l'Olympique Lyonnais a été présenté dans le viseur de Rennes ( voir ici ).

Inculpé de viol et agression sexuelle, il plaide non coupable — Harvey Weinstein
Harvey Weinstein a versé une caution de 1 million $ US pour recouvrer sa liberté durant les procédures judiciaires. Il doit aussi porter un bracelet électronique et rester dans les Etats de New York et du Connecticut.

Pour autant, les joueurs impliqués ne seront pas sanctionnés, car ils n'ont "manqué aucun entraînement" et ont pris part à cette fête "sur leur temps libre", a déclaré aux journalistes Guillermo Cantu, le secrétaire général de la Fédération mexicaine de football. "Un jour de congé c'est un jour de congé, ce sont les risques que l'on prend avec la liberté", a-t-il poursuivi.

Ce n'est pas la première fois que des joueurs de la sélection sont dans la tourmente pour ce type d'affaire. L'équipe mexicaine est en ce moment à Copenhague, pour affronter le Danemark samedi, avant de partir en Russie pour le Mondial. En septembre 2010, plusieurs joueurs avaient pris part à une "fête" à caractère sexuel après un match amical contre la Colombie à Monterrey. Ils avaient à nouveau reçu une amende, accompagnée d'une suspension de six mois d'équipe nationale. Des joueurs mexicains avaient eu recours à des prostituées à Quito (Équateur), peu de temps avant leur voyage en Argentine pour la Copa America.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL