Indestructible, l'Espagnol remporte son 11e Roland Garros — Rafael Nadal

Thibaut Duval
Juin 11, 2018

Sur ses 11 finales disputées aux Internationaux de France, le N.1 mondial n'en a tout simplement perdu aucune (2005-2008, 2010-2014 puis 2017 et donc 2018). Il n'est qu'à trois titres majeurs des 20 que détient le Suisse Roger Federer. Et c'est tout logiquement qu'il gagnait également le second set sur le score de 6-3.

Pour Nadal, qui n'a jamais été poussé aux cinq sets à Roland-Garros, la voie était toute traçée. L'Espagnol alignait dans la foulée un 3e set sur sa 5e balle de match, confirmant une stat bluffante: ses adversaires n'ont pas inscrit, en cumulé, plus de six sets à Nadal.

Cette finale, attendue, entre le désormais undécuple vainqueur de Roland-Garros et l'un des joueurs les plus prometteurs de la nouvelle génération sur terre battue n'aura malheureusement pas été le choc annoncé: la faute à un Nadal infaillible qui a frustré un Thiem encore un peu tendre. Onze, c'est aussi le nombre de ses victoires à Barcelone et à Monte Carlo, deux autres tournois sur terre battue. Mais à 24 ans, il a encore tout le loisir d'y parvenir un jour.

Cinéma : Romy, la belle éternelle, dans "3 jours à Quiberon"
Elle a surtout tenu à mettre les choses au clair: " La chose la plus grave selon moi, c'est qu'on la fait passer pour une alcoolique .

Un Français se jette de la Grande mosquée à La Mecque
Le ministère français des Affaires étrangères précise cet après-midi qu'il s'agit d'un homme de nationalité française. D'après les informations du Parisien , l'homme serait tombé au milieu de pèlerins faisant leur prières.

Trump explique sa décision sur le communiqué final du G7
Il a expliqué avoir agi en réaction à des propos tenus par le Premier ministre canadien sur les taxes américaines. Selon une source ayant eu connaissance de cette séance, les six ont réfuté les chiffres du président américain.

A 32 ans, il décroche donc son 11e titre à Roland Garros.

Dans le deuxième set, Nadal a continué à agresser Thiem à base de grands coups droits liftés, et cela a fonctionné puisqu'il l'a breaké d'entrée (2-0).

L'Espagnol a pleuré. Il a soulevé, câliné et embrassé la Coupe des Mousquetaires sous l'ovation du public du court Philippe Chatrier, avant que soit diffusé l'hymne national espagnol. Dominic est un très bon joueur et il a été très bon durant ces deux semaines.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL