Nouveau préavis de grève à Air France sur Orange Actualités

Aubin Brasseur
Juin 11, 2018

A la suite de ces annonces, les syndicats et les salariés pourraient alors décider de lever ou de renforcer le mouvement de grève du 23 au 26 juin. "Les dix syndicats qui composent l'intersyndicale estiment dans un communiqué que le vote " non " " majoritairement exprimé " lors du référendum organisé auprès des salariés de la compagnie, " doit être entendu ".

Ce préavis pourra être "levé ou renforcé en fonction des annonces à venir de la direction", précise donc l'intersyndicale, qui avait menacé en début de semaine d'un "été houleux". "Les salarié (e) s et l'intersyndicale ont su faire preuve de responsabilité et de patience", soulignent-ils.

Deux fillettes découvertes mortes, la mère principale suspecte — Rhône
Selon franceinfo , la mère a appelé le Samu vers 17h30, après avoir découvert les deux enfants en arrêt cardio-ventilatoire. Le père de famille, gendarme au sein de la brigade, a déjà été auditionné en attendant le résultat des autopsies.

Tensions commerciales et diplomatiques au G7
Pire, le semblant d'entente entre les Etats-Unis et les autres puissances mondiales risque de connaître un nouvel épisode difficile.

Un Français se jette de la Grande mosquée à La Mecque
Le ministère français des Affaires étrangères précise cet après-midi qu'il s'agit d'un homme de nationalité française. D'après les informations du Parisien , l'homme serait tombé au milieu de pèlerins faisant leur prières.

La direction ajoute que " depuis le 15 mai, Anne-Marie Couderc, présidente d'Air France et d'Air France-KLM a rencontré l'ensemble des représentants des organisations syndicales d'Air France afin d'écouter, comprendre et ainsi pouvoir identifier les actions nécessaires. La direction a répliqué via un communiqué déplorant les quatre journées de grève annoncées " alors même que des mesures et actions concrètes seront présentées par Anne-Marie Couderc et Franck Terner", Directeur général d'Air France, lors du prochain CCE d'Air France prévu le jeudi 14 juin prochain. En conséquence, "il a été décidé de maintenir la pression". "Ils nous refusent de réelles négociations et, quand il y a des discussions informelles, nous avons l'impression qu'on veut nous vendre, peu ou prou, l'accord refusé" en mai, a-t-il déclaré. Ce camouflet avait entraîné la démission du PDG d'Air France, Jean-Marc Janaillac.

L'intersyndicale, qui réclame 5,1% en 2018, s'était prononcée contre. Les syndicats exigent une hausse générale des salaires de 5,1% en guise de rattrapage de l'inflation (les rémunérations étant gelées depuis 2011), la direction proposait une hausse de 2% immédiatement, puis de 5% étalée entre 2019 et 2021.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL