" Petite martyre de l'A10 ". Les parents placés en garde à vue

Vanessa Beaulieu
Juin 14, 2018

L'enquête sur le meurtre d'une fillette non identifiée, dont le corps mutilé avait été retrouvé le long de l'autoroute A10 dans le centre de la France en août 1987, a été spectaculairement relancée avec l'identification et le placement en garde à vue de ses parents. A l'époque, les enquêteurs avaient indiqué que la fillette devait avoir entre 3 et 5 ans.

Le cadavre, mutilé, portait des traces de brûlures dues à un fer à repasser et des cicatrices dues à des morsures humaines, sans doute d'une femme, selon les médecins légistes. Comme l'exige la loi, un prélèvement ADN est effectué sur une personne en garde à vue. La mère, âgée de 64 ans, nie de son côté le décès de la fillette et soutient que sa fille est encore vivante et qu'elle habite au Maroc, selon cette même source. Le juge d'instruction de Blois, chargé à l'époque du dossier, estime alors qu'il s'agit "pratiquement d'un cas d'anthropophagie avec prélèvement de chair". Le corps ayant été retrouvé pendant l'été, les enquêteurs avaient un temps imaginé que des étrangers avaient pu s'en débarrasser sur la route des vacances.

Près de 65.000 écoles avaient été visitées à la rentrée scolaire, et 6.000 médecins ou assistantes maternelles avaient été rencontrés pour essayer de donner un nom à la jeune victime.

14 juin - La Coupe du monde, c'est parti !
La Russie a battu l'Arabie Saoudite 5-0 dans le match d'ouverture de la Coupe du monde 2018, jeudi au stade Loujniki de Moscou. Les 23 Bleus arrivent premiers notamment grâce à Kylian Mbappé qui " vaut " 187 millions.

"Questions pour un champion" : L'incroyable coup de bluff gagnant d'une candidate
Samuel Etienne lui a alors demandé de tenter quelque chose vu qu'elle avait de toute façon déjà appuyé. Palmarès des Gérard 2018: Cyril Hanouna, Daphné Bürki et Jean-Marc Morandini.

USA: un raton laveur sauvé après une escalade périlleuse
Vers 10h, heure française, la nouvelle coqueluche des réseaux sociaux a finalement atteint le sommet de l'immeuble sans encombre. Selon le HuffPost américain , le petit animal a été repéré lundi sur le rebord du deuxième étage d'un autre immeuble.

Le signalement de la fillette avait été diffusé dans plus de 30 pays et sa photographie placardée dans tous les endroits publics. En l'absence de piste et de suspect, une ordonnance de non-lieu est rendue en octobre 1997. Elle aurait d'ailleurs dû s'éteindre en août 2007, à la date de la prescription. Impossible à l'époque de trouver une correspondance dans le fichier national des empreintes génétiques (FNAEG). Mais malgré la centaine d'appels, aucune piste n'avait aboutie. En 2012, un nouvel appel à témoignages est lancé. Il y a un an, le procureur de la République de Blois avait redit, dans les colonnes de La Nouvelle République, sa détermination à mettre un nom sur ce cadavre. Parce que cette enfant est morte dans des conditions qui méritent vraiment toute notre attention. "La justice doit faire preuve d'acharnement pour retrouver les auteurs de ces faits intolérables", avait notamment expliqué Frédéric Chevallier.

Depuis 31 ans, la tombe de la fillette était régulièrement fleurie par les habitants de Suèvres (Loir-et-Cher), où elle avait été enterrée anonymement.

Sur le monument funéraire du cimetière de Suèvres (Loir-et-Cher) est gravée cette simple inscription: "Ici repose un ange".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL