Levothyrox. Nouvelle formule : plusieurs anomalies repérées - France

Henri Michaux
Juin 15, 2018

Deux problèmes notables ont été identifiés sur le Levothyrox " nouvelle formule " (NF). Dernier rebondissement en date dans cette affaire qui dure depuis plus d'un an, les résultats d'une étude indépendante menée par une association de malades, dont les résultats laissent perplexes.

Alors que les dossiers de malades de la thyroïde se plaignant de la nouvelle formule du Levothyrox s'accumulent, une association affirme avoir une piste qui expliquerait les effets indésirables du médicament.

"La présence de traces métalliques dans des produits de santé ne représente pas en soi un défaut qualité ni un risque pour la santé dans la mesure où les concentrations sont inférieures aux seuils de sécurité établis par la communauté scientifique au plan international pour les médicaments, écrit-elle dans son communiqué". C'est la dextrothyroxine. Or cette substance de synthèse ne figure pas dans la liste des composants de la nouvelle formule selon l'association.

Emmanuel Macron annonce de nouveaux examens médicaux pour les enfants
Macron, en écho à la récente cacophonie gouvernementale autour d'une possible réduction des aides sociales . Mauvaise nouvelle: " les dépenses sociales, vous les payez , nous les payons", a lancé M.

C'est trop cher pour Radja Nainggolan (AS Rome) ?
Très active depuis le début du mercato, l'AS Rome a déjà engagé Ante Coric, Ivan Marcano, Bryan Cristante et Justin Kluivert . Dans la capitale italienne, on attendrait 40 millions d'euros pour libérer le joueur de 30 ans.

Fait divers - Une ancienne miss Gravelines écrouée pour trafic de drogue
Lors du concours de beauté, la jeune femme avait expliqué qu'elle était en licence de droit, et aspirait devenir avocate. Une Miss en détention provisoire pour trafic de stupéfiants, pas très prestigieux.

L'association a transmis les résultats à la juge d'instruction de Marseille chargée du dossier de Levothyrox et a appelé l'Agence nationale du médicament à lancer sa propre étude sur l'ancienne et la nouvelle formule, pour en contrôler les taux de levothyroxine et détecter la présence de dextrothyroxine. Non commercialisée en France, elle a été retirée de la vente aux États-Unis, en raison d'effets secondaires comme des crampes, des vertiges ou encore des pertes de cheveux (ressemblant aux symptômes ressentis par les malades de la thyroïde). Le ministère de la Santé et l'ANSM doivent (...) prendre leurs responsabilités " conclut le communiqué.

"Notre association ne prétend pas, sur une seule étude, disposer d'une preuve indiscutable mais d'un fait nouveau important", a assuré l'AFMT, qui demande aux autorités sanitaires de réaliser d'autres études. "Car si ces résultats étaient confirmés, comme on peut le penser, ils pourraient constituer une explication rationnelle à cette crise, d'origine toujours inconnue", a indiqué l'AFMT à Franceinfo.

L'ANSM ne s'est pas encore exprimée sur le sujet, et ne souhaite pas commenter "une étude qu'elle n'a pas vue", selon nos confrères de France Info.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL