Canada: les députés votent le projet de loi de légalisation du cannabis

Aubin Brasseur
Juin 23, 2018

Le Sénat a donné le feu vert, mardi soir, au projet de loi C-45 sur la légalisation du cannabis.

Elle s'est réjouie à l'idée que le Canada se dotera ainsi d'un régime "parmi les plus sévères au monde" en matière de conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool ou la drogue.

Le Canada sera bientôt dans la liste des pays où la consommation du Cannabis est légale. Sur Twitter, la ministre canadienne de la Justice, Jody Wilson-Raybould, a écrit hier: "Cette mesure législative aidera à protéger nos jeunes contre les risques du cannabis et privera les criminels et le crime organisé des profits". M. Trudeau a justifié ce délai par le fait que les provinces, qui devront organiser la vente dans des magasins autorisés, avaient demandé plus de temps pour le faire.

Si le Canada autorisait déjà la consommation de cannabis à des fins thérapeutiques depuis 2001, les Canadiens pourront désormais acheter de la marijuana, en cultiver et la consommer en quantité limitée. Il ajoute: "La conduite sous l'influence de la drogue est extrêmement dangereuse et elle peut ruiner une vie en un clin d'œil: ne conduisez pas en planant". Ainsi, chaque ménage pourra faire pousser jusqu'à quatre plants chez lui, et une personne pourra avoir sur elle jusqu'à 30 grammes de cannabis (légal) en public.

Coupe du Monde - Nigeria / Islande
Ahmed Musa qui, sur un centre de Moses, a débloqué, en demi-volée, le score à la 49e. Elle doit gagner avec deux buts d'écart de plus que l'Islande .

Ndidi, il faut qu'il prenne du Banania
Moi, j'estime que quand on manque de force, c'est ce que l'on prend le matin, donc voilà pourquoi j'ai dit Banania. Face à la polémique grandissante sur les réseaux sociaux, la chaîne qatarie a présenté ses excuses.

Un prêtre gifle un enfant lors d'un baptême [vidéo]
Le prêtre, âgé de 89 ans , s'est excusé auprès de la famille, qu'on voit choquée dans la vidéo et l'enfant a bien été baptisé. Tout ce que l'on pouvait constater, c'est que les protagonistes s'y exprimaient en français.

Le gouvernement fédéral a fait la sourde oreille aux provinces, en particulier au Québec et au Manitoba.

Le ministre des Finances Bill Morneau table sur une manne fiscale de l'ordre de 400 millions de dollars canadiens, avec l'objectif de garder des prix bas pour se "débarrasser du marché noir". Des divergences existent donc entre le niveau fédéral et certaines provinces, ce qui témoigne de la centralité de la question en termes de santé publique.

Au-delà de la posture que l'Etat doit adopter face à la consommation et la distribution de drogue, la légalisation du cannabis engendrera des recettes conséquentes. L'agence statistique du Canada évaluait le marché national du cannabis en 2017 à 5,6 milliards de dollars canadiens (3,7 milliards d'euros). Une augmentation d'au moins 20% est attendue lorsque la loi sera mise en œuvre.

Encore faut-il patienter pour les Canadiens, puisque d'ici le 17 octobre prochain, le cannabis - excepté à des fins médicales ou scientifiques - demeurera illégal au Canada, comme l'a rappelé le gouvernement par le biais d'un communiqué.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL