Google investit pour déployer ses services au-delà du smartphone

Marie-Ange Beliveau
Juillet 2, 2018

Dans le communiqué de presse de cet investissement, Google cite "Next Billion Users" comme une équipe dans son entreprise. Il y a quelques années, la fondation Mozilla a lancé ce système d'exploitation basé sur les technologies web, en ciblant les smartphones d'entrée de gamme.

Le marché du feature-phone n'est pas mort, loin de là. Comme le Nokia 8110, présenté au CES 2018, qui fonctionne justement avec cet OS. "La firme de Mountain View vient d'investir 22 millions de dollars dans KaiOS". "Ce financement nous aidera à accélérer le développement et le déploiement mondial de smartphones compatibles KaiOS, nous permettant de connecter la vaste population qui ne peut toujours pas accéder à Internet, en particulier dans les marchés émergents", a déclaré le PDG de KaiOS, Sébastien Codeville.

La levée de fonds de Série A réalisée auprès de Google n'est pas la première.

(video)Le rappeur assassiné Xxxtacion, assiste à son enterrement dans une vidéo
Deux hommes cagoulés lui ont tiré dessus pour voler son sac Louis Vuitton alors qu'il sortait d'un magasin de motos. Finalement, ce corps va se relever et commencer à se battre avec le XXXTentacion bien vivant.

Corbier, inoubliable membre du club Dorothée, est décédé
Aux côtés de Dorothée , Ariane, Jacky et Patrick, il est également comédien dans la sitcom Pas de pitié pour les croissants . L'ancien complice de Dorothée s'est éteint alors qu'il était âgé de 73 ans.

La CSU bavaroise, aiguillon d'Angela Merkel, prudemment positive sur l'accord migratoire
Invitée à dire si elle se préparait à de nouvelles élections lors d'une entrevue à la chaîne ARD, la cheffe du SPD a répondu: " Je ne sais pas.

KaiOS Technologies, de son côté, a été fondée en 2016. Né sur les cendres de Firefox OS, KaiOS devient un choix de prédilection pour certains constructeurs comme HMD (Nokia), TCL (sous la marque Alcatel) ou encore Micromax. Il indique avoir " déjà livré plus de 30 millions de téléphones au Canada, aux États-Unis et en Inde grâce à des partenariats avec Sprint, AT&T, T-Mobile et Reliance Jio ". Elle s'est aussi rapprochée de Google.

Google et KaiOS ont également convenu de travailler ensemble pour mettre l'Assistant Google, Google Maps, YouTube et Google Search à la disposition des utilisateurs de KaiOS, ce qui rendra les téléphones presque aussi intelligent que les smartphones. Un accord qui s'inscrit dans la stratégie d'expansion de Google.

"Nous voulons nous assurer que les applications et les services Google sont disponibles pour tous, que l'on utilise des ordinateurs, des smartphones ou des feature phones ", a-t-elle souligné. Un joli petit marché que Google aimerait bien capturer dans l'espoir de conquérir le fameux "prochain milliard d'utilisateurs" qui fait tant rêver les industriels du numérique. Un but que Firefox OS, basé sur des applications web comme KaiOS (qui s'appuie d'ailleurs sur la même base open source), tentait aussi d'atteindre à la même époque.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL