La Belgique en demi-finales du Mondial 2018

Thibaut Duval
Juillet 7, 2018

L'exploit qu'attendait cette génération "dorée". En seconde période, les Brésiliens ont beaucoup poussé, se procurant plusieurs grosses occasions.

Pour le consultant de la BBC et ancien international Rio Ferdinand les Diabes Rouges "sont l'équipe à battre maintenant". "Les Français qui ont regardé le match auront raison de se demander si une demi-finale contre leurs voisins, plutôt que contre l'équipe brésilienne un peu perdue, est vraiment la meilleure issue", souligne de son côté Le Monde rappelant que "la Belgique n'a pas perdu lors de ses 23 derniers matchs (18 victoires, 5 nuls)".

Neymar, surtout lui, a bien essayé d'obtenir de l'aide des arbitres (vidéo ou sur deux pieds) avec ses plongeons, exagérant chaque touchette des Belges quand ses dribbles perdaient de leur vigueur dans le mur rouge.

Mondial-2018: la Belgique exulte, salue "un exploit"
La Belgique affrontera la France en demi-finale du Mondial-2018, affiche programmée mardi 10 juillet à Saint-Pétersbourg. Tout le pays peut désormais se prendre à rêver d'une première finale de Coupe du monde.

Kim Dotcom pourrait être extradé et risque 20 ans de prison — Megaupload
En effet, la justice de Nouvelle-Zélande a confirmé le 5 juillet l'autorisation d'extrader le magnat du Web vers les États-Unis. Le bras de fer avec la justice américaine pourrait bientôt prendre fin pour Kim Doctom.

Infantino "attristé" par la déroute des équipes africaines au mondial russe
En effet, le Maroc, la Tunisie, l'Egypte, le Nigéria et le Sénégal ne se sont pas qualifiés aux huitièmes de finales. La Coupe du Monde est pour le monde entier et les équipes africaines étaient très, très proches à la fin.

"La Belgique élimine le Brésil dans une flamboyante bataille de football", titre Voetbal International (VI). " Il nous a donné la culture de la gagne ", clame le sélectionneur belge Roberto Martinez.

Le Brésil pris à son propre jeu!

Au terme d'un match exceptionnel, les partenaires d'Eden Hazard ont arraché leur qualification dans le dernier carré au nez et à la barbe de la Seleção. Renato Augusto avait réduit le score, en vain (2-1). Mais les Diables rouges avaient leur ange gardien: Thibaut Courtois. Le quotidien argentin La Nation soulignait "Les points forts de la Belgique: une équipe élastique et polyvalente prête pour les changements tactiques". "La défaite aurait pu être plus sévère et commençait à ressembler au 7-1, score de la défaite honteuse contre l'Allemagne en demi-finale du Mondial 2014", a même osé le média Folha de S. Paulo, qui a longtemps cru à une nouvelle gifle, quatre ans plus tard. Après avoir été menée 0-2 par le Japon en huitièmes de finale pour s'imposer 3-2 à la dernière minute, elle a appliqué une tactique différente contre le Brésil, d'une confiance écrasante dès le départ.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL