Noyades à Chalon-sur-Saône: la baignade était interdite dans le lac

Vanessa Beaulieu
Juillet 9, 2018

Les enfants, sortis de l'eau par les pompiers à une distance de cinq à six mètres du bord et 4,5 mètres de profondeur dans une eau à dix degrés, ont ensuite été évacués vers le centre hospitalier de la ville.

Trente-sept pompiers, dont neuf plongeurs et un sauveteur aquatique, se sont mobilisés pour les récupérer.

Après la mort de trois enfants qui se sont noyés, dimanche 8 juillet, dans un lac à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), le maire Gilles Platret a fait part de son "effroi", lundi sur franceinfo. Ils ont tenté en vain de les réanimer.

Le ministre chargé du Brexit démissionne — Tensions avec May
Sa démission a été suivie de celle des secrétaires d'État au Brexit Steve Baker et Suella Braverman, selon les médias britanniques.

F1 : suivez en direct le Grand Prix de Grande-Bretagne
Au Castellet, nous nous sommes déjà fait sortir, c'est la deuxième fois, cela nous coûte beaucoup de points au championnat . Nous devons travailler dur pour nous qualifier devant eux et verrouiller la première ligne.

Alexandre Allard: l'enfance et la petite enfance
La société a fusionné avec Babyloan pour devenir la plus grande communauté dans le domaine du financement participatif en France. Alexandre Allard veut alors faire de cet endroit, un espace de rencontre et de découverte pour les artistes contemporains.

Le parquet de Chalon-sur-Saône n'a pas souhaité communiquer dans l'immédiat, indiquant qu'une enquête était en cours sur les circonstances du drame.

"En début de soirée, ces trois enfants étaient avec leur mère et ils voulaient se rafraichir en se trempant les pieds au bord de l'eau", a expliqué le sous-préfet. Les enfants auraient voulu se rafraîchir les jambes dans l'eau et auraient glissé, d'après les dernières informations recueillies. Y-a-t-il eu un témoin direct de l'accident? Malgré l'intervention des pompiers, les trois enfants repêchés un peu plus tôt par les pompiers n'ont pas pu être ranimés.

Quatre autres personnes se sont également noyées dimanche ailleurs en France: une femme de 24 ans à Trouville (Calvados), un jeune Roumain dans la Loire près d'Angers et deux jeunes demandeurs d'asile toujours dans la Loire entre Angers et Saumur (Maine-et-Loire). La noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les enfants mais tous les âges sont concernés.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL