Thaïlande: six des treize jeunes de la grotte évacués

Vanessa Beaulieu
Juillet 9, 2018

Baptisés par les réseaux sociaux "Sangliers sauvages 1, 2, 3 et 4", les quatre garçons sont "en sécurité", avait expliqué dimanche soir le chef des secouristes thaïlandais, Narongsak Osottanakorn, sans précision sur leur état de santé ou leur identité.

Jour 15: dimanche 8 juillet: "Aujourd'hui est le grand jour". Des millions de litres d'eau ont été pompées, afin de faire baisser le niveau de l'eau: avant, il fallait onze heures à un plongeur expérimenté pour atteindre l'endroit où sont coincés les enfants et revenir à l'air libre. Le parcours est long de plusieurs kilomètres dans des boyaux accidentés, avec de difficiles passages sous l'eau.

Un ancien plongeur de la marine thaïlandaise a péri vendredi lors d'une opération de ravitaillement des enfants, ce qui a semé le doute quant à la faisabilité d'une extraction sans risque du groupe. Une bonne partie des enfants, âgés de 11 à 16 ans, ne savent en effet pas nager, et aucun n'a fait de plongée, ce qui complique d'autant plus les opérations.

Les conditions pour une évacuation sont jugées "parfaites" par la cellule de crise, notamment en ce qui concerne le niveau d'eau dans la grotte.

La Thaïlande tout entière espérait une issue heureuse pour les enfants et leur entraîneur de 25 ans bloqués dans la grotte de Thuam Luang, dans le nord de la Thaïlande, depuis le 23 juin, une saga qui passionne aussi les médias étrangers, qui ont envoyé des centaines de journalistes sur place.

Il était aux alentours de dix heures en Thaïlande (cinq heures du matin en France) et l'extraction des douze enfants et de leur entraîneur, bloqués dans cette grotte inondée par les pluies de la mousson depuis quinze jours, s'annonçait extrêmement longue. Chacun des 6 garçons a été guidé dans la grotte inondée vers la sortie par deux plongeurs professionnels.

L'opération d'évacuation est lancée — Grotte en Thaïlande
Mais des pluies attendues prochainement pourraient réduire une bonne partie du rebord boueux sur lequel le groupe a trouvé refuge. Au total, douze adolescents membres d'une équipe de football junior et leur entraîneur ont été pris au piège dans la grotte.

Theresa May a eu ses ministres "à l'usure" — Brexit
L'Union européenne, qui aimerait voir les discussions enfin progresser, doit désormais se prononcer sur ce plan. Mais à peine publié, ce projet suscitait toutefois déjà des réactions critiques du côté des eurosceptiques.

Europe Accord en Allemagne sur les centres de migrants
Les premières réactions au SPD, et plus généralement à gauche, ne sont guère favorables. S'il refuse, la crise gouvernementale reprendra de plus belle.

L'annonce d'évacuation a été suivie par un branle-bas de combat dans le camp monté par les journalistes, avec des caméras partout et des lits de camp pour être aux meilleures places pour filmer l'évacuation des enfants.

Les secours s'interrogeaient depuis plusieurs jours sur l'opportunité de déclencher une évacuation périlleuse, compte tenu des prévisions météo qui annoncent des nouvelles pluies. "Nous avons de plus en plus de médias qui arrivent et s'installent partout", avait-il critiqué.

Les secours avaient réussi à insérer un tuyau de plusieurs kilomètres pour acheminer de l'oxygène dans la poche où le groupe s'est réfugié et le niveau d'oxygène s'est stabilisé dans la grotte.

Face à l'afflux de journalistes, pataugeant dans la boue depuis des jours, les autorités avaient posé des barrières métalliques pour les tenir à distance et permettre aux secouristes de travailler sans caméras autour.

Samedi soir, une grosse averse de mousson est tombée pendant une demi-heure, rappelant l'urgence à évacuer les enfants.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL