Sanofi suspend la production de son usine — Mourenx

Aubin Brasseur
Juillet 10, 2018

Autour du bassin de Lacq, dans les Pyrénées-Atlantiques où est produit le médicament, les usines Sanofi pollueraient 190 000 fois au-dessus des normes autorisées, selon un rapport dévoilé ce dimanche 8 juillet.

Cette usine a l'autorisation d'émettre "cinq composés organiques volatils (bromopropane, toluène, isopropanol, valéonitrile et propène) dans l'air dans la limite globale de 110 mg/m3", indique FNE dans un communiqué. Encore d'après France Info, l'association France Nature environnement a décidé de porter plainte ce lundi 9 juillet contre l'usine en question. Cependant " il en émet en réalité 770 000 mg/m3, soit 7 000 fois plus que la norme autorisée", a encore affirmé FNE, qui fédère 3 500 associations de protection de l'environnement.

"La situation est encore plus grave dans le cas du bromopropane, qui entre dans la composition du valproate de sodium (Dépakine), avec des contrôles ponctuels ayant révélé des dépassements " de 90 000 fois et 190 000 fois la norme", selon FNE". Le laboratoire déclare pourtant ce lundi, avoir "diligenté une étude d'impact sanitaire auprès d'un organisme indépendant qui a conclu que les populations ne sont pas exposées à des niveaux supérieurs aux seuils fixés par la réglementation".

Privée d'aide publique, Marine Le Pen dénonce "un attentat contre la démocratie"
Mais pour la dirigeante du RN, il s'agit d'un "dossier vide" où les personnes mises en cause "ont toujours contesté les faits". Le Parlement européen estime son préjudice dans cette affaire à 7 millions d'euros, sur la période 2009-2017.

Un premier ouragan fonce sur les Antilles — Attention Beryl
Parmi ces derniers, un à quatre pourraient dépasser la catégorie 3 (ouragans dits majeurs, avec des vents supérieurs à 178 km/h). Un fléchissement n'est pas prévu avant lundi, lorsque Beryl atteindra la partie est de la mer des Caraïbes, précise le NHC.

McLaren: Boullier démissionne avec effet immédiat
Eric Boullier est remplacé à son poste par le franco-brésilien, Gil de Ferran . Gil de Ferran est donc le nouveau directeur sportif de l'écurie.

Dans un communiqué, Sanofi assure avoir localisé ces dépassements dès la fin de l'année 2017, sans donner de précisions sur le taux mentionné par les sites de Franceinfo et Mediapart. "Jamais contrôlées, les deux autres ont envoyé ces quantités astronomiques de polluants dans l'air", ajoute l'association. Un plan daction a été engagé dans le but de les réduire "significativement". "Cette unité est en cours de démarrage", précise le groupe pharmaceutique français dans un communiqué. "Cette période de maintenance permettra de procéder à des analyses et des installations d'équipements complémentaires pour continuer à réduire drastiquement les rejets associés à l'activité du site".

Le mois dernier, la Dépakine a par ailleurs été interdite en France pour les femmes en âge de procréer.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL