Trump bouscule ses alliés de l’Otan avant un sommet tendu

Aubin Brasseur
Juillet 10, 2018

Différentes mesures de sécurité seront décrétées à l'occasion du sommet de l'Otan ces mercredi et jeudi. "Il ne faut donc pas surinvestir dans des attentes". Mais quinze pays, dont l'Allemagne, sont encore sous la barre de 1,4% de leur PIB. Et c'est sur ce point-là que le président américain Donald Trump est attendu avec son exigence de voir les autres pays membres respecter l'engagement pris en 2014 de consacrer 2 % de leur PIB aux dépenses de défense d'ici à 2024.

"Les alliés de l'UE et du Canada devront augmenter leurs dépenses de défense de 266 milliards de dollars jusqu'à 2024".

La France s'est engagée à atteindre cet objectif en 2025. Mais aussi suite aux décisions du président américain d'imposer des taxes sur les importations d'acier et aluminium, de sortir de l'accord sur le nucléaire iranien ou encore de l'accord de Paris sur le climat. "Et nous avons également besoin de personnel pour assurer les interventions de routine", a-t-elle rappelé. Mais quels sont les autres sujets qui vont être abordés lors de ce sommet?

"Monsieur le Président, n'oubliez pas cela demain, lorsque nous nous réunirons au sommet de l'Otan, mais surtout lorsque vous rencontrerez le président Poutine à Helsinki".

Le footballeur Cristiano Ronaldo est en pourparlers pour une téléréalité
Pour le moment, les épisodes de cette série ont été visionnés plus de 50 millions de fois sur Facebook. The Hollywood Reporter, il devrait produire une série sur une équipe féminine de football.

Quatre adultes et un enfant perdent la vie dans un incendie — Pau
Les parents de la jeune femme, des Espagnols de Saragosse (nord-est de l'Espagne), étaient venus leur rendre visite à Pau. Cette nuit-là, vers 5h du matin, des voisins auraient entendu des cris et des coups contre le mur.

Enceinte et radieuse en famille au baptême du prince Louis — Pippa Middleton
Sa naissance avait été attendue pendant des jours par les fans de la famille royale , qui avaient campé devant l'établissement. La cérémonie a débuté vers 17h00 (heure française) et duré une quarantaine de minutes.

Pour autant, "le fait qu'il y ait un sommet entre les présidents américain et russe après le sommet de l'Otan n'est en soi pas contradictoire", ajoute-t-on, assurant que les membres de l'Alliance adopteraient une "position claire" et unie sur la question de l'Ukraine.

"Il y a l'Otan, le Royaume-Uni (.) et il y a Poutine", a énuméré le président américain, des jardins de la Maison Blanche, avant d'embarquer pour une tournée européenne de plus d'une semaine.

Un scénario conforté quelques heures plus tard par Donald Trump qui a jugé sur Twitter "inacceptable" le fait que les Etats-Unis soient le plus gros contributeur d'une alliance militaire qui bénéficie selon lui davantage à l'Europe qu'à Washington. Un regard depuis longtemps critique qui n'a cessé de gagner en agressivité au cours des derniers mois, comme l'ont traduit les jugements les plus brutaux sur l'Union européenne (UE) jamais formulés publiquement par un président américain.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL