Vettel l'emporte à Silverstone devant Hamilton

Thibaut Duval
Juillet 11, 2018

"Je n'ai jamais eu autant de pression lors d'un tour de qualification, a confié celui qui est pourtant le recordman de l'exercice".

La bataille pour la première place a longtemps semblé devoir se jouer entre Vettel et le Finlandais Bottas, mais la stratégie à un arrêt choisie par son équipe, quand les Ferrari en ont fait deux, a fait rétrograder ce dernier à la quatrième place dans les derniers tours.

"C'était intense. Je n'ai absolument rien laissé sur la table aujourd'hui, a raconté le Britannique".

Un succès lui permettrait en outre de reprendre la tête du Championnat du monde, cédée à l'Allemand pour un point après son abandon consécutif à une panne en Autriche dimanche dernier. Le héros local, visiblement très déçu de ne pas avoir décroché une sixième victoire record dans son Grand Prix national, n'est pas passé par la traditionnelle case interview en piste à sa descente de voiture. "La nuit va aider et le rythme demain sera plus lent, donc ça devrait le faire".

Il effectue ensuite une folle remontée, de la 17e à la 2e place, pour terminer juste devant Räikkönen, qui avait écopé de 10 secondes de pénalité pour son erreur du premier tour.

Donald Trump toujours plus virulent contre l'Europe
Et parmi les sujets qui fâchent, il faudra s'entendre sur le financement des dépenses de l'Alliance. La Belgique avant l'Angleterre. comme un avant-goût de finale de Coupe du Monde pour Donald Trump.

George Clooney se porte bien après son accident de scooter | Célébrités
Rejoint par son épouse Amal, il a quitté l'hôpital très peu de temps après y avoir été admis. Il en serait déjà sorti, ne souffrant que de blessures légères.

Montpellier : un écran géant pour la demi-finale France / Belgique
Les gens sautaient dans tous les sens, se prenant dans les bras, les couples s'embrassant debout sur les tables de cafés. Venue avec ses amies, Léa, 17 ans, estime que "c'est trop beau ce qui se passe".

Le Français Pierre Gasly (Toro Rosso), initialement dixième, a écopé après la course de cinq secondes de pénalité pour un accrochage avec Sergio Pérez.

Suivront le Monégasque Charles Leclerc (Sauber) et le deuxième tricolore Esteban Ocon (Force India).

Le troisième, Romain Grosjean (Haas), a abandonné après s'être accroché avec l'Espagnol Carlos Sainz Jr (Renault), occasionnant une deuxième neutralisation de la course, quelques minutes seulement après la fin de la première, causée par la sortie de piste du Suédois Marcus Ericsson (Sauber).

"Nous nous sommes touchés et nous en avons tous les deux payé le prix, lui a répondu "Iceman".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL