USA: le premier procès du Round Up démarre à San Francisco

Aubin Brasseur
Juillet 12, 2018

Monsanto a rejeté ces accusations et déclaré dans un communiqué qu'il continuerait à défendre sa cause avec des éléments solides prouvant qu'il "n'y a absolument aucune connection entre le glyphosate et le cancer".

Prouver cette relation de cause à effets, c'est tout l'enjeu du procès qui se tient en ce moment dans un tribunal de San Francisco, en Californie. Selon l'avocat, Dewayne Johnson aurait vaporisé le Roundup "20 à 40 fois par an, parfois des centaines de gallons aspergés en une seul fois sur les sols de l'école".

Vendu depuis plus de 40 ans, le Roundup, l'un des herbicides les plus utilisés au monde, contient du glyphosate, une substance très controversée et qui fait l'objet d'études scientifiques contradictoires quant à son caractère cancérigène.

Plus malin, Netflix télécharge vos épisodes en amont
Cette dernière est d'ores et déjà disponible sur Android , les utilisateurs d'iPhones devront, eux, attendre quelques mois. La plateforme Netflix vient de présenter une nouvelle option qui s'appelle le téléchargement automatique .

Mondial 2018 : l’Angleterre accède au dernier carré en sortant la Suède
Emil Forsberg, le créateur suédois, très décevant samedi, s'est fait déborder par l'impulsion énergique du défenseur de Leicester. On fait de notre mieux chacun pour l'équipe", a-t-il commenté, refusant de tirer la couverture à lui.

Cristiano Ronaldo à la Juventus, c'est fait — Mercato
Le Real Madrid vient de l'annoncer: Cristiano Ronaldo quitte le club.il rejoindra la Juventus de Turin. Je n'ai que des sentiments de gratitude énorme pour ce club, pour cette passion et pour cette ville.

Atteint d'un cancer après avoir manipulé le pesticide de Monsanto, Dewayne Johnson poursuit la firme, qui risque des millions de dollars de dommages et intérêts. Mais la plainte de Dewayne Johnson, un utilisateur de Round Up américain de 46 ans atteint d'un cancer, est la première à aboutir: pour la première fois, un tribunal va devoir se prononcer sur les effets cancérigènes potentiels du Round Up et l'implication du géant de l'agrochimie dans ce qui pourrait être le plus gros scandale sanitaire du siècle. "Ce n'est pas la faute à pas de chance", ce n'est pas dû à un problème "génétique", "c'est à cause de son exposition continue au Roundup et au Ranger Pro (produit similaire)", soutient l'un de ses avocats, David Dickens.

Le procès s'est officiellement ouvert à la mi-juin avec la désignation d'un juge, mais les débats de fond ne commencent que lundi, après une série d'audiences techniques. " Légalement, il est extrêmement difficile de rendre une entreprise responsable de cas spécifiques de cancer ou autres maladies liées aux pesticides ", reconnaît également Linda Wells. Ces derniers devraient au moins durer trois semaines. Mais "si M. Johnson gagne ce procès, ce sera un énorme coup porté à l'industrie des pesticides tout entière". "Plus de 800 études scientifiques, l'agence américaine pour la protection de l'environnement, des instituts chargés de la santé publique et des régulateurs dans le monde entier ont conclu que le glyphosate est sans danger d'utilisation et ne provoque pas de cancer", a fait valoir le groupe dans une déclaration écrite à l'AFP. Et dans cet Etat, tout fabricant ayant connaissance du caractère cancérigène certain ou suspecté d'un produit doit obligatoirement le faire figurer sur l'emballage.

Le glyphosate est aussi classé "cancérigène probable" depuis 2015 par le Centre international de recherche sur le cancer, un organe de l'OMS, contrairement aux agences européennes, l'EFSA (sécurité des aliments) et l'ECHA (produits chimiques). Après la décision de l'Union européenne en novembre de renouveler la licence de l'herbicide pour cinq ans, le gouvernement français s'est engagé à cesser d'utiliser cette substance pour les principaux usages d'ici trois ans.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL