Des milliers de femmes défilent contre Trump à Paris, Londres ou Washington

Leopold Bellegarde
Janvier 21, 2017

Les manifestants arrêtés passeront la nuit en détention avant de comparaître samedi devant un tribunal, a-t-il ajouté.

Cette "Marche des femmes" espère réunir dans la capitale fédérale 500'000 personnes, selon une nouvelle estimation revue à la hausse par les organisateurs, cités sur Twitter par le maire adjoint de la ville, Kevin Donahue. Le chef par intérim de la police de Washington anticipe un événement largement pacifique.

La police a déclaré dans un communiqué que certains manifestaient avaient agi de manière coordonnée pour se livrer à des actes de vandalisme et à plusieurs destructions de propriétés. Dans l'après-midi, un manifestant a jeté un projectile par la fenêtre passager d'une voiture de police.

Ils ont détruit les vitrines d'une agence de la Bank of America, d'un restaurant McDonald's et d'une boutique Starbucks, autant de symboles du capitalisme américain, et scandé des slogans anti-Trump.

Afin de dénoncer la "misogynie du nouveau président des Etats-Unis", un défilé a été organisé à Paris, le 21 janvier.

Plusieurs véhicules ont été incendiés, dont un camion d'une chaîne de télévision et une limousine noire.

France 2 leader le 18 janvier, devant TF1
La rediffusion du téléfilm, porté par Josiane Balasko et Jacques Villeret, a rassemblé 2 328 000 téléspectateurs pour 9.4% de PDA. La soirée intitulée Primaire de la gauche: l'heure du choix a attiré 3,1 millions de citoyens, soit 15% du public.

Gambie : Adama Barrow annonce que Jammeh accepte de quitter le pouvoir
Une première version de la résolution invitait la CEDEAO à prendre " tous les moyens nécessaires " pour déloger M. En jouant la carte des recours légaux, Yahya Jammeh gagne du temps et réduit la légitimité de ses adversaires.

Internationaux d'Australie : Roger Federer chasse les doutes à Melbourne
Le champion suisse effectue un retour remarqué à l'Open d'Australie et semble plus décontracté que jamais après six mois d'arrêt. Murray, quintuple finaliste à Melbourne, a révélé qu'il n'avait ressenti aucun problème avec sa cheville droite douloureuse.

Le 20 janvier, Donald Trump, est officiellement investi 45ème président des Etats-Unis.

Elles sont les fers de lance de cette contestation anti-Trump. Un motard des "Bikers for Trump" a notamment été frappé au visage lors d'une altercation. La signature d'un premier décret mettant fin à l'Obamacare, réforme majeure de l'ancienne présidence, ou encore la suppression des onglets sur la cause LGBT et l'environnement sur le site de la Maison-Blanche en disent long sur les changements voulus par Trump. "Il y a beaucoup de choses: protester contre l'administration qui s'installe et contre l'irrespect flagrant à l'égard des femmes et des gens de couleur", résume Whitney Jordan, 28 ans, qui travaille dans un magasin de New York.

Une trentaine d'associations ont reçu des autorisations pour des rassemblements et des marches avant, pendant et après la prestation de serment de Donald Trump mais des manifestations sauvages n'étaient pas à exclure.

Initialement lancée à Washington par des opposants au nouveau président, au lendemain de son investiture, la "marche des femmes" est organisée samedi dans plusieurs villes américaines - dont New York, Boston, Los Angeles et Seattle - ainsi que dans plusieurs capitales dans le monde, comme Londres, Sydney, Budapest, Genève, Berlin, etc.

Des protestataires du groupe d'opposants baptisé "Disrupt J20" se sont heurtés aux forces de l'ordre à l'un des douze points de contrôle donnant accès aux festivités prévues sur le National Mall, le parc qui s'étend du Lincoln Memorial auCongrès et passe devant la Maison blanche.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL