Kristen Stewart insulte Donald Trump à la télévision

Marcel Micheaux
Février 6, 2017

Officiellement président des Etats-Unis depuis le 20 janvier dernier, Donald Trump a réussi l'incroyable exploit de se mettre le monde entier à dos en quelques jours à peine.

Comme le raconte dans le détail Libération, l'actrice et l'actuel président des Etats-Unis sont en froid depuis de nombreuses années: en 2012, Donald Trump avait partagé une série de 11 tweets plutôt désagréables à l'égard de l'héroïde de la sage Twilight. En 2012, quand l'actrice et Robert Pattinson se déchirent, le futur président américain donne son avis sur le sujet à plusieurs reprises, conseillant inlassablement à Pattinson de "rompre" avec sa petite amie. L'ancienne star de Twilight était invitée à présenter l'émission, samedi 4 février. "Je suis un peu nerveuse parce que je sais que le Président est probablement en train de regarder, et je sais qu'il ne m'aime pas trop ", a déclaré avec humour l'actrice. "Voilà comment je le sais: il y a quatre ans, je sortais avec ce garçon qui s'appelait Rob, enfin Robert". "Et je ne pense pas qu'il m'apprécie beaucoup", a-t-elle poursuivi, avant d'expliquer pourquoi elle pensait que Donald Trump ne la porte pas dans son coeur.

Affaire Penelope : François Fillon va s'exprimer à 16 heures
L'élu des Alpes-Maritimes Éric Ciotti a souhaité que François Fillon "apaise les doutes" et appelé à l'unité. Cité par Le Monde , François Fillon aurait déclaré qu'elle "a fourni un gros travail documentaire".

La note de la Tunisie abaissée à cause du tourisme — Fitch Ratings
Concernant la croissance du PIB, l'agence prévoit un taux de 2.3% en 2017 et 2.5% en 2018. Le déficit public qui s'élevait à 6,4% du PIB en 2016 atteindra 7% cette année.

La vengeance de Mariah Carey
Un montant exorbitant qui, selon elle, pourrait compenser le préjudice subi et apaiser sa douleur. La diva n'a semble-t-il pas encore digéré sa rupture avec le milliardaire James Packer.

"On a rompu, puis on s'est remis ensemble, et pour une raison inconnue, ça a rendu fou Donald Trump", a-t-elle expliqué, ressortant un vrai tweet de Donald Trump datant du 17 octobre 2012. Je sais ce que vous vous dites: c'est dingue, le président a tweeté sur toi une fois. Elle l'a trompé comme un chien et elle le refera. Bref, "le Président n'est donc pas très fan de moi" lance Kristen Stewart, "et ça me va tout à fait". Il mérite tellement mieux " ou encore " Tout le monde sait que j'ai raison et que Robert Pattinson devrait larguer Kirsten Stewart. Pour elle, "Donald Trump ne (la) détestait pas, il était amoureux de (son) petit-ami". Mais ce n'est vraiment pas grave.

A la fin ce discours, emportée par l'euphorie du moment, elle lâche même un "fuck" pour partager son enthousiasme de participer ou SNL, un juron interdit à la télévision américaine à tel point qu'on l'appelle le "F-word". Donald, si tu ne m'aimais pas à l'époque, tu ne vas sans doute pas m'aimer davantage aujourd'hui parce que j'anime le SNL et parce que je suis tellement homo, mec!

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL