Deux roquettes ont été tirées, Tsahal a répliqué sur Gaza — Ce shabath

Vanessa Beaulieu
Mars 19, 2017

Des chars israéliens ont procédé à des tirs d'obus de mortier sur une position du Hamas dans la localité de Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza, en réponse à un tir de roquette qui a frappé plus tôt le sud d'Israël samedi matin.

Et d'ajouter: "Poursuivre les attaques ne découragera pas notre peuple dans son combat pour sa liberté et pour libérer ses terres".

Le tir n'a pas été revendiqué jusqu'à 12:00 GMT.

Au moins deux bombes ont été larguées sur une base d'entraînement des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du mouvement islamiste, dans le centre de la bande de Gaza, ont indiqué des témoins, tandis qu'un autre raid a visé un terrain vague à l'est de la ville de Gaza, selon des sources au sein des services de sécurité gazaouis. En février dernier, un porte-parole militaire du Hamas avait menacé l'Etat hébreu de représailles face à toute escalade militaire israélienne dans la bande de Gaza.

Sondage présidentielle : l'excellente semaine d'Emmanuel Macron
Emmanuel Macron (En Marche!, 25 %) la talonnerait, distançant assez nettement François Fillon (LR, 19,5%). La candidate du Front national demeure en tête des intentions au premier tou, stable à 26,5%.

Un homme abattu à l'aéroport d'Orly: le trafic est toujours interrompu
Selon le PDG d'Aéroports de Paris, Augustin de Romanet, le retour à la normale complet devrait intervenir dimanche matin. Il avait fait l'objet en 2015 d'une perquisition administrative, qui "n'avait rien donné", selon une source policière.

Les règles du premier débat — Présidentielle
Apres sa saillie contre la colonisation, l'analyse de ses " premières " propositions en matière de sécurité est de la même veine. Juste devant Macron, 26,5% des personnes sondées voteraient pour Marine Le Pen, la candidate d'extrême droite.

Des responsables de sécurité palestiniens ont confirmé les tirs israéliens.

Aucune victime n'a été signalée dans ces deux incidents. Israël, toutefois, en fait porter la responsabilité au Hamas et bombarde généralement les bases de sa branche armée en représailles.

Israël et le Hamas observent un cessez-le-feu fragile depuis la fin de la guerre de 2014, la troisième depuis que le mouvement terroriste a pris le pouvoir dans le territoire en 2007 au Fatah.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL