Les règles du premier débat — Présidentielle

Vanessa Beaulieu
Mars 19, 2017

Le candidat de la droite François Fillon se maintient en dépit de la séquence de sa mise en examen: il est crédité de 19,5% des intentions de vote, un score à peine en baisse par rapport à la précédente mesure (-0,5 point). Mais lesdites forces de l'argent, elles, n'ont pas cédé un pouce dans l'affection qu'elles portent au programme d'Emmanuel Macron (comme d'ailleurs à celui de François Fillon). Avec 26% d'intentions de vote, l'ancien ministre de l'Economie de François Hollande creuse ainsi l'écart avec François Fillon pour le premier tour de l'élection présidentielle qui se tiendra dans 37 jours.

La certitude du choix de ses électeurs demeure la plus élevée (71%, +1).

Juste devant Macron, 26,5% des personnes sondées voteraient pour Marine Le Pen, la candidate d'extrême droite. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Les Bleus arrachent la victoire face au pays de Galles
Ce top 8 favorisera la France pour le tirage au sort de la prochaine Coupe du monde 2019 au Japon. En revanche, Leigh Halfpenny , le buteur gallois, n'a connu aucun déchet dans son jeu au pied.

François Hollande qualifie d'"attentat" l'explosion au FMI à Paris
Mercredi à Berlin, un "mélange explosif" a été découvert au ministère allemand des Finances. 'Nous sommes toujours visés. La préfecture de police avait assuré de son côté que la personne n'était que "légèrement blessée".

Convertisseur catalytique Spectra
La marque a un nom reconnu et une bonne réputation si vous songez à remplacer le convertisseur. Tout le monde doit jouer son rôle pour assurer que la grande catastrophe est atténuée.

Marine Le Pen se qualifierait pour le second tour de la présidentielle. Apres sa saillie contre la colonisation, l'analyse de ses " premières " propositions en matière de sécurité est de la même veine. La candidate du Front national ne représentant plus, comme le précise la banque néerlandaise ABN Amro dans son jargon fleuri, qu' "un risque de queue " (comprendre "maîtrisable "), une crise de la zone euro est moins probable.

Dans le duel qui oppose Emmanuel Macron et François Fillon pour la seconde place, pour le moment le candidat d'En Marche reste en position favorable avec un avantage de 5 points (25% contre 20%), quasi inchangé par rapport à la semaine dernière.

Cette fois, ce n'est plus au profit d'Emmanuel Macron, et à peine au profit de Jean-Luc Mélenchon, mais vraiment au profit de l'abstention, qu'elle soit durable ou provisoire. Ce dernier bénéficie toujours d'un socle électoral plutôt solide, réussissant à convaincre près des deux tiers de son électorat de 2012 (65%). Mais pas seulement, estime Benoît Hamon. Et derrière? L'écart entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se resserre. Enquête réalisée en ligne du 15 au 17 mars auprès de 1.425 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL