Philippe Poutou franchit la barre des 500 signatures pour l'élection présidentielle

Vanessa Beaulieu
Mars 19, 2017

Notre campagne commence réellement maintenant et, pour Philippe Poutou, les jours qui viennent seront symptomatiques de la campagne que nous voulons mener: lundi, le seul candidat ouvrier sera ainsi en grève pour sauvegarder l'emploi.

Philippe Poutou avait souligné avoir "une inquiétude sur le fonctionnement et sur le traitement" de la part de cette instance.

C'est aujourd'hui la date limite de dépôt des parrainages au Conseil constitutionnel. "Lui-même m'a demandé de faire ma déclaration de patrimoine comme on doit le faire lorsqu'on est candidat, donc ils doivent eux-mêmes penser que c'est fait ". Il estime avoir "plus de mérite que Henri Guaino, Michèle Alliot-Marie, Alexandre Jardin, Charlotte Marchandise (qui) ont eu beaucoup plus de temps de médias que (lui) ".

EN DIRECT - La Fed pour une nouvelle hausse de taux
Le projet de budget de Donald Trump table sur une croissance de 3% en 2018. Mais avant même d'être en place, les plans de relance de M.

Basket: Senegal-Cap Vert en cours sur…
Les basketteurs sénégalais ont remporté leur premier match comptant pour le tournoi de la zone 2 sur le score de 78 à 64 face au Cap-Vert.

Présidentielle. Le Pen devance Macron d'un cheveu dans un sondage
Les autres candidats d'extrême gauche, Philippe Poutou et Nathalie Arthaud sont donnés entre 0,5 et 1% des intentions de vote. Mais Benoît Hamon n'était pas le seul à avoir ses ambassadeurs sur le marché.

La publication des noms est une mesure "inique, voire scélérate", dénonçait vendredi Jacques Cheminade, racontant "qu'un certain nombre d'élus qui s'étaient engagés sur l'honneur se sont désistés". Pourtant, " ça ne nous a pas tellement gêné, parce que les maires ont du courage. "C'est verrouillé, c'est le monde de l'argent ".

Olivier Besancenot, le porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) a déclaré que Philippe Poutou devrait avoir tous ses parrainages pour l'élection présidentielle, sous réserve de la validation du Conseil Constitutionnel. Le Conseil constitutionnel refuse de reconnaître que le cachet de la Poste fasse foi. "On n'est pas sûr qu'il va traiter [un parrainage] si, par exemple, il arrive samedi", s'inquiétait le matin son camarade Olivier Besancenot. Ce n'est pas tombé du ciel. "Depuis 2002 on réclame un autre système, qui soit un système de parrainage populaire, ça veut dire que la population décide de donner son parrainage à tel ou tel candidat ".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL