Sondage: Marine Le Pen et Emmanuel Macron au coude-à-coude, Fillon éliminé

Vanessa Beaulieu
Mars 19, 2017

Au maximum 50 signatures peuvent émaner d'un même département.

Le Conseil constitutionnel, qui avait fixé la date limite des dépôts de candidature à vendredi, 18 heures, dévoilera ce samedi la liste intégrale des parrainages et les prétendants qualifiés pour le premier tour de scrutin du 23 avril.

Au dernier décompte, mardi, ils étaient huit à avoir officiellement franchi la barre des 500 signatures.

Dans le duel qui oppose Emmanuel Macron et François Fillon pour la seconde place, pour le moment le candidat d'En Marche reste en position favorable avec un avantage de 5 points (25% contre 20%), quasi inchangé par rapport à la semaine dernière. Mais Benoît Hamon est fortement gêné, dans cette campagne présidentielle, par le rôle prédominant joué, selon lui, par l'argent.

Cette fois, ce n'est plus au profit d'Emmanuel Macron, et à peine au profit de Jean-Luc Mélenchon, mais vraiment au profit de l'abstention, qu'elle soit durable ou provisoire. Les observateurs politiques s'accordent sur un point: jusqu'ici le débat n'a pas véritablement eu lieu et nombre de Français seraient encore largement indécis.

Deux hommes retrouvés égorgés, un proche interpellé
La circulation a été coupée sur près de 200 mètres dans la rue de Montreuil et les autorités appellent à la plus grande prudence. Selon des sources policières interrogées par l'AFP, un proche, un homme, a été interpellé.

Indian Wells : une première demie pour Wawrinka
Stan Wawrinka n'a fait qu'une bouchée de Pablo Carreno Busta , ce samedi, en demi-finale du Masters 1000 d'Indian Wells . Il pourrait y retrouver son compatriote Roger Federer - aux prises actuellement avec l'Américain Jack Sock - ce dimanche.

Le moment où Donald Trump ignore Angela Merkel dans le Bureau ovale
Face aux appels pressants, Angela Merkel a entrepris de demander à son hôte si il voulait échanger une poignée de main . Aux critiques sur sa politique migratoire, "Merkel a répondu par ce qu'elle nomme une mondialisation ouverte d'esprit".

Au lendemain de son inculpation, notamment pour "détournement de fonds publics", le candidat de la droite a dénoncé mercredi "une instrumentalisation des affaires" destinée selon lui à "l'empêcher d'être candidat à l'élection présidentielle". Il perd un point par rapport à la précédente mesure et est désormais crédité de 12,5% des intentions de vote.

Comment le rapport de force électoral a-t-il évolué à l'issue d'une semaine marquée notamment par la mise en examen de François Fillon au lendemain de la présentation de son programme économique, par la présentation du programme économique de Benoît Hamon ou encore par l'ouverture par le parquet de Paris d'une enquête préliminaire sur des soupçons de favoritisme autour d'un déplacement d'Emmanuel Macron à Las Vegas en janvier 2016? A gauche, l'écart se réduirait entre Benoît Hamon (12,5%) et Jean-Luc Mélenchon (11,5%).

Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait avec 61% (-1) des voix, contre 39% (+1) à Marine Le Pen.

Parmi les personnes certaines de voter, 41% disent pouvoir encore changer leur choix.

Il ne reste plus que 38 jours à l'ancien Premier ministre pour rattraper ce différentiel de 7,5 points avec Emmanuel Macron.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL