La crise n'en finit pas de s'envenimer — Turquie et Europe

Vanessa Beaulieu
Mars 20, 2017

Lundi soir, la Turquie avait annoncé la suspension des rencontres au niveau ministériel avec les Pays-Bas et son refus du retour à Ankara de l'ambassadeur néerlandais, actuellement à l'étranger.

Pour sa part, le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière a accusé mardi le pouvoir turc de chercher par ses "provocations" contre l'Europe à se poser "en victime" pour peser sur le résultat du référendum.

" Nous leur faisons exactement ce qu'ils nous ont fait".

La Turquie, furieuse, a alors exclu les diplomates néerlandais de son espace aérien.

Au-delà des attaques verbales, la crise diplomatique a débordé mercredi sur Twitter avec le piratage de nombreux comptes, dont ceux d'Amnesty International, du ministère français de l'Economie ou de la BBC Amérique du Nord.

La police néerlandaise a escorté dimanche la ministre turque de la Famille jusqu'à la frontière allemande après l'avoir empêché d'entrer dans le consulat de Turquie à Rotterdam.

Attaque d'Orly : trois personnes en garde à vue
Il avait fait aussi l'objet d'une perquisition administrative en 2015 qui, elle non plus, n'avait rien donné . Ce statut exceptionnel facilite notamment les perquisitions et les assignations à résidence.

L'Allemagne dément devoir "d'énormes sommes d'argent" à l'Otan et aux Etats-Unis
On pouvait y voir Donald Trump ignorer manifestement l'invitation de la chancelière à une poignée de main. Le Président américain est revenu sur Twitter sur sa rencontre de vendredi avec Angela Merkel .

" "L'Allemagne " doit d'énormes sommes d'argent " à l'OTAN, dit Trump
Dans son premier tweet, le président américain a commencé par qualifier d'"excellente" sa rencontre avec la chancelière allemande, la veille, à Washington.

"La Turquie s'est élevée par ailleurs mardi contre une déclaration de l'Union européenne l'enjoignant à "s'abstenir de toute déclaration excessive" dans sa crise diplomatique avec les Pays-Bas, jugeant que".

Echaudé par l'interdiction faite à deux ministres turcs de se rendre à des meetings en sa faveur sur le sol néerlandais, Recep Tayyip Erdogan a accusé ce mercredi les Pays-Bas d'avoir "massacré plus de 8.000 musulmans" à Srebrenica.

La Turquie va porter plainte contre les Pays-Bas pour violation du Traité de Vienne auprès des Nations Unies, de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et du Conseil de l'Europe, affirme mardi le quotidien Hürriyet.

Lors d'un déplacement à Stockholm, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a qualifié d' "inacceptables " les déclarations des autorités turques sur le " fascisme " et le " nazisme ". En revanche, Mevlut Cavusoglu, qui a atterri dimanche matin très tôt en France, va participer à 13h à un rassemblement politique à Metz.

Les relations entre Ankara et ses partenaires européens se sont dégradées à la suite des purges mises en oeuvre depuis la tentative de putsch de l'été dernier.

Les tensions avec Ankara sont liées à la tenue de meetings de responsables turc avec la diaspora turque dans plusieurs pays européens pour promouvoir le oui au référendum sur le renforcement des pouvoirs présidentiels.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL