Les clefs d'un débat hors norme — Présidentielle

Aubin Brasseur
Mars 20, 2017

Pour la première fois en France, les cinq principaux candidats à la présidentielle vont débattre lundi soir à la télévision, en espérant se démarquer et convaincre les indécis encore nombreux. Benoît Hamon refuse d'y répondre tandis que les candidats Les Républicains et En marche! ont accepté.

Le candidat de la droite François Fillon se maintient en dépit de la séquence de sa mise en examen: il est crédité de 19,5% des intentions de vote, un score à peine en baisse par rapport à la précédente mesure (-0,5 point). Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin.

"La campagne de 2017 est insaisissable, scandée par le rythme des affaires réelles ou supposées et incapable, pour l'instant, d'accoucher d'un enjeu fort autour duquel (.) les choix se cristallisent", écrit dans les colonnes du quotidien Le Monde Pascal Perrineau, professeur à Sciences Po.

Pourquoi TF1 a le droit de zapper Nicolas Dupont-Aignan — Débat présidentiel
Nicolas Dupont-Aignan est très remonté contre TF1 et le fait savoir. "Nous sommes dans une fausse démocratie". Franceinfo vous explique pourquoi la chaîne a le droit de zapper Nicolas Dupont-Aignan.

Alerte à la bombe. Le parquet financier évacué, les démineurs sur place
Un " appel malveillant " a été reçu un peu avant 10h, faisant état de la présence d'une bombe, indique à 20 Minutes la préfecture de police.

Débat de la présidentielle sur TF1 : va-t-il influer sur votre vote ?
L'étude a souligné que la présidente du Front national se trouve devant Emmanuel Macron (25%) avec trois points d'écart. Des rencontres qui semblent d'ores et déjà décisives dans la dernière ligne droite de cette course présidentielle.

Enquête réalisée en ligne du 15 au 17 mars auprès de 1.425 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. L'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy, parti en campagne avec "un souci prioritaire d'exemplarité", a été inculpé mi-mars pour "détournement de fonds publics". François Fillon commencera et Emmanuel Macron conclura, comme l'a décidé un tirage au sort. Selon les informations du Journal du Dimanche, elle aurait déjà prévu de ne pas s'attarder sur "les petits candidats" et de focaliser son attention sur son "adversaire désigné" pour le second tour, Emmanuel Macron. L'écart entre Benoît Hamon, qui vient de présenter son programme, et Jean-Luc Mélenchon continue de se resserrer.

Le socialiste Benoît Hamon est celui qui pâtit le plus du désarroi des électeurs de gauche. S'agissant de Jean-Luc Mélenchon, près de six électeurs sur dix sont sûrs de leur choix.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL