Le père de l'assaillant d'Orly nie toute intention terroriste — France

Leopold Bellegarde
Mars 21, 2017

Ziyed Ben Belgacem, un Français d'origine tunisienne de 39 ans, braqueur multirécidiviste, avait été condamné en 2009 pour trafic de stupéfiants. "Il n'a jamais été un terroriste mon fils". Jamais il a fait la prière et il boit.

Interrogé sur Europe 1, son père a assuré qu'il n'avait aucun lien avec le terrorisme islamique. Hier, ce dernier a livré à Europe1 l'échange qu'il a eu avec son fils après l'attaque de trois policiers par ce dernier, à Garges-lès-Gonesse, alors qu'il se lançait dans sa violente équipée vers Orly. Il me dit 'Je te demande pardon, j'ai fait une connerie avec un gendarme.' 'Quelle connerie?'. L'homme avait lancé aux militaires au moment de l'agression: "Posez vos armes! De toute façon, il va y avoir des morts", crie-t-il aux militaires, a relaté le procureur de Paris. "Après avoir jeté au sol un sac contenant un bidon d'essence, l'assaillant a attaqué une militaire, arme de poing à la main droite et sacoche en bandoulière, l'a attrapée avec son bras gauche, lui a fait faire un mouvement arrière, la positionnant comme bouclier, revolver sur la tempe", a rapporté le procureur. Les enquêteurs ont retrouvé 750 euros, un exemplaire du Coran, un paquet de cigarettes et un briquet sur lui.

Berlin juge "inacceptables" les propos d'Erdogan — Pratiques nazies
Les tensions sont exacerbées entre la Turquie et plusieurs pays européens, depuis que le président turc Recep Tayyip Erdogan a multiplié les charges verbales virulentes contre eux.

Marine Le Pen bat un record dans les sondages — Présidentielle
L'étude a souligné que la présidente du Front national se trouve devant Emmanuel Macron (25%) avec trois points d'écart. Pour le second tour, Marine Le Pen s'opposera soit à Emmanuel Macron soit à François Fillon .

Sa compagne si discrète se dévoile enfin — Benoît Hamon
Il ne s'agit pas de "faire des croche-pieds" au candidat désigné par la primaire, "mais en même temps, il y a aussi des conditions maintenant à respecter".

Une enquête a été ouverte notamment pour tentative d'homicide et tentative d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique, en relation avec une entreprise terroriste, ainsi que pour association de malfaiteurs terroriste criminelle. Il roule à vive allure, feux éteints. Il réapparaît à une trentaine de kilomètres de là, dans la banlieue sud, où il vole une voiture, pour gagner ensuite l'aéroport d'Orly-Sud.

Le candidat Les Républicains François Fillon a estimé de son côté que " rien n'autorise à lever l'état d'urgence", une possibilité qu'avait évoquée en début de semaine le Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, ajoutant que " face aux enjeux terribles, l'insouciance n'est pas de mise ". "En fin de compte, c'est moi qui paye", déplore l'homme, dont le fils et le neveu était encore entendus par la police dimanche matin. Le président François Hollande a jugé "essentiel" le renfort de militaires aux forces de sécurité, tandis que la candidate du Front national Marine Le Pen a attaqué un "gouvernement dépassé" face au "fondamentalisme islamiste". Une "outrance" vivement dénoncée par le Premier ministre Bernard Cazeneuve.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL