Présidentielle 2017. Le débat TF1 déjà décisif

Leopold Bellegarde
Mars 21, 2017

Sur le plateau du "Grand débat" présidentiel, Benoît Hamon, en ciblant Marine Le Pen, a décrit la teneur des échanges du début d'émission comme le montre la vidéo ci-dessus. Ils permettent de cristalliser des choses qui sont déjà là.

Comme annoncé plus haut, exit le placement côte à côte comme dans les débats des primaires, les cinq candidats formeront un cercle avec les deux journalistes, c'est-à-dire Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray.

A noter que tout comme François Fillon, Marine Le Pen est visée par des affaires d'emplois fictifs et de financement illégal de campagne électorale. Libéralisation de l'économie, rapprochement avec la Russie ou encore fin de l'adoption pour les couples homosexuels, le candidat de la droite, à la traîne dans les sondages (19 %), voudra faire oublier ses ennuis judiciaires.

Il y aura plusieurs débats avant l'élection et les Français sont encore très loin de leur choix.

Les programmes des candidats en dix points clefs — Présidentielle
En 2002, entre les deux tours de la présidentielle, Jacques Chirac avait refusé de débattre avec son père Jean-Marie Le Pen. Le risque pour elle, qui n'a encore jamais participé à ce type de débats, est de devenir la cible des autres participants.

Un couple découvre un trésor de 3000 pièces dans sa cave — Alsace
Au total, ce pactole comprend 2.968 pièces d'argent et 17 d'or, datées de 1473 à 1610. Après s'être remis de sa découverte, le couple a déclaré le trésor aux autorités.

Marine Le Pen bat un record dans les sondages — Présidentielle
L'étude a souligné que la présidente du Front national se trouve devant Emmanuel Macron (25%) avec trois points d'écart. Pour le second tour, Marine Le Pen s'opposera soit à Emmanuel Macron soit à François Fillon .

Selon le tout dernier sondage Elabe pour l'Express et BFM TV daté du 20 mars 2017, Emmanuel Macron serait en tête du premier tour, s'il avait lieu ce dimanche, avec 25,5% des suffrages, devant Marine Le Pen (25%). Et sortir peut-être enfin de ces maudites "affaires" qui polluent la campagne. Et s'est attiré le soutien de Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon.

Au coude à coude, les deux candidats se situent toutefois l'un et l'autre dans la marge d'erreur prévue par l'étude. Je voulais le dire ce soir " a déclaré François Fillon en ouvrant le débat.

Emmanuel Macron semble séduire de plus en plus d'électeurs en Bretagne. Marine Le Pen a quant à elle demandé à ce que les candidats puissent disposer d'un tabouret derrière leur pupitre pour se reposer. Sous-entendu Emmanuel Macron, François Fillon et Marine Le Pen. Une mauvaise prestation, en revanche, creuserait le fossé qui le sépare du duo de tête Le Pen-Macron en termes d'intentions de vote. François Hollande se sentirait "bien plus en phase avec le programme d'Emmanuel Macron". Jean-Luc Mélenchon baisserait la TVA et fusionnerait impôt sur le revenu et CSG. Le leader de la France insoumise qui plafonne à 11.5 % des intentions de vote selon l'enquête Ipsos-Sopra Steria Cevipof Le Monde réalisée les 14 et 15 mars se retrouve juste derrière le candidat socialiste (12,5 %).

Invité surprise de cette élection, François Asselineau, souverainiste et europhobe, obtient 587 parrainages, après avoir tenté sa chance en vain en 2012.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL