Evelyne Dhéliat absente de TF1 suite au décès de son mari

Marie-Ange Beliveau
Avril 20, 2017

C'est un véritable drame qui s'est produit dans la vie d'Evelyne Dhéliat le 11 avril dernier: son mari, Philippe décédait. Visiblement, elle voulait rester discrète sur sa vie privée. Une proche d'Evelyne Dhéliat s'est exprimée dans les colonnes de Paris Match: "Philippe, c'était son roi, son pilier, plus âgé qu'elle d'une dizaine d'années". Avec lui, elle avait eu sa fille à 21 ans. "Il a toujours répondu présent dans tous les moments difficiles". Elle ne revendra pas à l'antenne avant la semaine prochaine. "Grâce à Philippe et à sa bienveillance, elle a remonté la pente et fini par se rétablir".

Loin des caméras, Évelyne Dhéliat pleure la perte de son mari, Philippe. Ce sont donc les amis qui parlent, ceux qui quotidiennement la fréquentent, la caressent du regard, séduits par cette force que l'animatrice porte en elle et que la vie vient, une nouvelle fois, de mettre à l'épreuve. L'ancien directeur de la création de l'équipe de Jacques Séguéla a en effet été transporté d'urgence à l'hôpital Sainte-Anne à Paris à la suite d'un accident vasculaire cérébral.

Dernier round télévisé avant un très ouvert "match à quatre" — Présidentielle
Viennent ensuite Emmanuel Macron (16,5%) et François Fillon (14%), les huit autres candidats se partageant les 18,5 autres %. Peut-être une des raisons qui l'incite à ne plus se rendre aux rendez-vous proposés par le journaliste Jean-Jacques Bourdin.

Un street-artiste relooke les panneaux des candidats — Montpellier
Les affiches ont disparu depuis au profit des candidats, selon des internautes qui ont commenté la page Facebook de l'artiste. C'est près des Rives du Lez, devant l'école Geneviève-de-Gaulle que cet artiste a voulu s'exprimer.

"15 minutes pour convaincre" : l'ordre de passage dévoilé
Ce jeudi 20 avril, face à David Pujadas et Léa Salamé, chacun aura 15 minutes pour tenter de convaincre les électeurs. C'est vers 22h45 que les onze candidats - qui auront patienté dans leur loge - se retrouveront sur le plateau.

"Personne ne se doutait de ce qu'elle endurait. Pour lui, pour être à la hauteur, elle n'a rien lâché". La sexagénaire aimait à compartimenter sa vie et préserver son intimité. "Même si je le savais faible, elle ne nous avait rien confié de particulier à son sujet ces derniers temps", révèle Louis Bodin.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL