La Corée du Nord tente le lancement d'un nouveau missile, mais échoue

Vanessa Beaulieu
Avril 21, 2017

Le Pentagone a confirmé le lancement près de Sinpo vers 23h00 HB et déclaré que le missile a explosé presque immédiatement.

Le régime nord-coréen a célèbré samedi le 105e anniversaire de la naissance de Kim Il-Sung, le fondateur de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), donnant lieu à une parade militaire samedi à Pyongyang dans un contexte de tensions exacerbées avec les Etats-Unis. Donald Trump avait promis jeudi que le "problème" nord-coréen serait désormais "traité".

S'exprimant avant la gigantesque parade militaire de samedi dans la capitale nord-coréenne, le numéro 2 du régime nord-coréen avait promis que son pays était " prêt à répondre à une guerre totale par une guerre totale ": " Nous sommes prêts à répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire à notre façon", avait insisté Choe Ryong-Hae.

Plus de détails suivront.

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a estimé qu'avec ce tir, "la Corée du Nord menace le monde entier". Parade lors de laquelle l'armée nord-coréenne a exhibé une soixantaine de missiles, et notamment ce qui semblait être un nouveau type de missile balistique intercontinental.

Samedi, des dizaines de milliers de soldats des armées de Terre, de l'Air et de la Marine, ont défilé au pas de l'oie devant le dirigeant du régime nord-coréen, Kim Jong-Un.

On ignore dans l'immédiat le type de missile qui a été testé.

Les unités polluantes de la SIAPE seront démontées — Sfax
Il a déclaré à son arrivée que des mesures seront prises en faveur de ce gouvernorat qui a joué un rôle majeur dans la lutte contre le colonialisme français et la révolution du 14 janvier.

Macron devance Le Pen, Fillon et Mélenchon à égalité (Odoxa) — France
Le candidat PS Benoît Hamon a annulé un déplacement dans la matinée mais maintenu un discours à 17h30 à Carmaux, terre de Jaurès. Vendredi, dernier jour de campagne, Emmanuel Macron organise deux meetings à Rouen et Arras, avec peut être une troisième étape.

Macron et Le Pen ex aequo au dernier jour de la campagne
La transformation de ce score d'intentions de vote dans les urnes dimanche sera étroitement corrélée au niveau de participation . Le candidat socialiste reste toutefois fragile, seuls 58% de ses électeurs se disant sûrs de voter pour lui.

Les Etats-Unis ont confirmé ce 16 avril que la Corée du Nord avait procédé dans la matinée à un essai de missile, comme venait de l'annoncer Séoul.

Quelques heures seulement après ce tir, le vice-président américain Mike Pence est arrivé à Séoul, au début d'une tournée asiatique qui inclura le Japon, l'Indonésie et l'Australie.

La Corée du Nord a fait savoir qu'elle n'hésiterait pas à effectuer une frappe nucléaire contre les Etats-Unis en cas de provocation.

Le Pentagone vient de publier un très bref communiqué du secrétaire à la Défense James Mattis: "Le président et son équipe militaire ont été informés du lancement raté de missiles de la Corée du Nord". La Corée du Nord a répondu deux jours plus tard en se déclarant prête à riposter par la force nucléaire à toute attaque atomique. Pékin plaide depuis plusieurs semaines pour une solution dite de " suspension contre suspension ": Pyongyang doit interrompre ses activités nucléaires et balistiques et Washington ses manœuvres militaires communes avec la Corée du Sud, des exercices annuels considérés par le Nord comme une provocation.

Signe de l'aggravation des tensions, les États-Unis ont décidé d'envoyer vers la péninsule coréenne le porte-avions Carl Vinson et son groupe aéronaval.

La Corée du Nord a déjà effectué cinq essais nucléaires, dont deux l'année dernière. Mais la Chine juge qu'il s'agit de "la seule option réalisable" et met Washington au défi d'avancer "une meilleure proposition".

Depuis la fin de la guerre de Corée (1950-1953), qui s'est achevée par un armistice et non par un accord de paix, Pyongyang assure avoir besoin de l'arme nucléaire pour se protéger d'une possible invasion américaine.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL