Les producteurs envisageraient de reconduire la réduction de l'offre — Pétrole

Aubin Brasseur
Avril 21, 2017

Le responsable a assuré que le maintien des réductions de l'offre opérée par les pays membres du cartel et ceux non-OPEP (avec à leur tête la Russie), continuera à favoriser la reprise.

L'Opep et ses partenaires, comme la Russie, s'imposent depuis janvier des plafonds de production, dont l'application est au moins prévue jusqu'à la mi-2017, afin de soutenir les prix du brut qui avaient perdu près de la moitié de leur valeur à partir de la mi-2014. C'est ce qu'a déclaré aujourd'hui à Abou Dhabi, le ministre de l'Energie saoudien Khaled Al Faleh, cité par Agence France Presse (AFP). Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat de mai, dont c'est le dernier jour d'utilisation comme contrat de référence, gagnait 3 cents à 50,47 dollars.

Des monarchies du Golfe, conduites par l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, sont membres de l'Opep. " Je pense que ces 24 pays prendront une décision qui sera dans le meilleur intérêt non seulement des producteurs, mais aussi des consommateurs et de l'industrie mondiale en général ", a-t-il affirmé.

Le parcours du tueur au coeur de l'enquête — Champs-Elysées
Une touriste, dont la nationalité n'a pas été précisée, a été touchée au genou par des projectiles. Il est encore difficile dans l'immédiat de connaître les circonstances exactes de la fusillade.

L'armée soutient Maduro avant une nouvelle manifestation — Venezuela
En effet, le président vénézuélien avait accusé lundi 10 avril les Etats-Unis de vouloir faire éclater le pays. Selon Euronews , les autorités ont fait état d'un militaire tué par des manifestants.

[FILTERIS] Mélenchon devant Le Pen, Fillon garde la tête
Fillon dans cette interview alors qu'il a refusé de répondre au Monde et au journaliste de RMC-BFMTV Jean-Jacques Bourdin. Suivent juste derrière François Fillon , stable à 20%, et Jean-Luc Mélenchon, stable également à 19%.

Le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis, Suhail Al-Mazrouei, a déclaré aux journalistes en marge du forum qu'il était "encore prématuré de prendre une décision". "On peut penser que c'est l'Opep elle-même qui est en partie à l'origine de la désillusion des investisseurs, puisque sa stratégie de communication a largement relevé les attentes du marché", ont écrit les experts de Commerzbank. "Jusqu'à présent, nous n'avons pas vu d'énormes fluctuations de prix, ce qui est une bonne chose". "Nous voulons la stabilité sur le marché". Vers 16H20 GMT (18H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 53,04 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 11 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Vous avez aimé cet article?

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL