Lyon renverse le Besiktas — Europa League

Thibaut Duval
Avril 21, 2017

Ce jeudi, le quart de finale aller de la Ligue Europa entre l'Olympique Lyonnais et Besiktas (2-1) a été retardé de 45 minutes.

Des bagarres ont éclaté dès 18h30 devant le Parc OL entre différentes franges de supporters des deux camps. Porte-parole du directoire du club stambouliote, Metin Albayrak a fortement incriminé les dirigeants lyonnais: "Tout ce qui s'est passé relève de la responsabilité de Lyon".

Mais le scénario de jeudi soir, avec des affrontements dès avant la rencontre à l'extérieur du stade lyonnais et un terrain envahi avant le coup d'envoi, fait craindre un match retour tendu, le 20 avril à Istanbul. "Je me pose plusieurs questions, a confié Stéphane Bitton, rédacteur en chef à foot123.fr. La première, c'est pourquoi on a laissé autant de supporters du Besiktas venir? C'est dans l'organisation qu'il y a eu un certain nombre de problèmes, probablement dans le kop visiteurs où nous avons retrouvé ces gens dangereux".

On espérait une semaine pleine d'émotions pour le football français. "Chaque club est responsable de ses supporters mais je suis assez confiant", a assuré vendredi devant la presse Vincent Ponsot, directeur juridique de l'OL. "Il est manifeste que nous avons été victimes d'(une) agression de supporters turcs", a affirmé en ce sens Vincent Ponsot, directeur juridique de l'OL. "Les éléments vidéos le montrent. Nous avons simplement fait en sorte qu'il n'y ait pas de vente à l'étranger", a-t-il fait valoir. Un quart d'heure avant l'heure prévue de la rencontre, des spectateurs du Virage sud avaient pénétrés sur la pelouse, alors désertée par les joueurs, créant la confusion générale.

Le président lyonnais Jean Michel Aulas a toute confiance dans l'actuel staff et effectif de l'OL
Le président lyonnais Jean Michel Aulas a toute confiance dans l'actuel staff et effectif de l'OL. | AFP

"Je n'avais jamais vu ça en 30 ans". "Le risque zéro n'existe pas". Les stadiers, débordés par la foule, n'ont rien pu faire.

Douze supporters lyonnais et turcs ont été interpellés et sept personnes légèrement blessées, selon la préfecture et la police. D'après l'OL, un stadier a été brûlé aux jambes par le fumigène d'un supporter turc et un autre a eu le nez cassé.

Le match a été placé au niveau maximum de risque (4 sur 4) par les autorités françaises.

Georges Pernoud quitte la présentation de Thalassa
Parmi eux, Georges Pernoud , 69 ans, qui a senti le vent tourner depuis que l'émission "Thalassa" est passée d'une diffusion hebdomadaire à un rythme mensuel.

Georges Pernoud quitte la présentation de Thalassa
Parmi eux, Georges Pernoud , 69 ans, qui a senti le vent tourner depuis que l'émission "Thalassa" est passée d'une diffusion hebdomadaire à un rythme mensuel.

Syrie: l'évacuation de 4 villes assiégées a commencé
Il n'était pas clair si l'opération d'évacuation qui concerne d'autres milliers de personnes se poursuivrait dans l'immédiat. Quelque 5 000 personnes de Foua et Kafraya - civils et combattants - ont atteint Alep .

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL