Présidentielle: la secrétaire d'État Juliette Méadel votera Macron

Leopold Bellegarde
Avril 21, 2017

Ces baisses profitent évidemment à d'autres candidats et surtout à Jean-Luc-Mélenchon: le candidat de la France Insoumise fait une spectaculaire remontée de 11 à 19% des tendances de vote.

Remontée spectaculaire de Mélenchon Si les électeurs des Hauts-de-France placent toujours en tête du 1er tour respectivement Marine Le Pen et Emmanuel Macron, les 2 candidats perdent du terrain par rapport au sondage effectué le 20 mars dernier: -5 points pour la représentante du FN et -3 pour l'ancien ministre de l'économie. Les sondages sont devenus un point d'ancrage important pour les médias afin d'évaluer les hypothèses probables du second tour. Si l'étau semble s'être un peu défait avec son rival immédiat, Marine Le Pen demeurerait en embuscade pour une surprise de taille au soir du premier tour ce dimanche 23 avril car, dit-on, elle a les électeurs les plus sûrs de leur choix.

Pour un échantillon de 3.000 personnes, la marge d'erreur est de plus ou moins 1,5 point pour un résultat de 20%, précise l'institut de sondage.

En cas de duel de second tour opposant Jean-Luc Mélenchon et François Fillon, le candidat de La France insoumise l'emporterait avec 58% des suffrages. "Même s'il ne s'agit pas d'un débat, la moindre émission compte", en pleine "bataille du vote utile" à gauche entre Mélenchon et Macron, relève Chloé Morin, directrice de l'observatoire de l'opinion de la Fondation Jean-Jaurès.

Présidentielle : la soirée de dimanche inquiète les instituts de sondage
A quelques jours du premier tour, le ton semble au soutien de son candidat, plus qu'à la critique de ses adversaires. Nathalie Arthaud , la candidate de Lutte Ouvrière, a ensuite pris la parole, suivie de Marine Le Pen.

"L1 ? Bastia : "Le groupe " Bastia 1905 " se met en sommeil
Le groupe affirme aussi que ses membres "n'accepteront pas d'être les bouc-émissaires " de la situation. Des supporters qui agressent des joueurs, c'est du jamais vu dans l'histoire de la Ligue 1.

Sondage: deuxième tour difficile pour l'extrême droite face à l'extrême gauche
Lundi, il a vogué à bord de la " péniche insoumise " de Bobigny à la Bibliothèque François-Mitterrand à Paris. Il a réuni lundi après-midi ses soutiens à Nice (sud-est), où il a promis "la sécurité partout et pour tous".

84% des électeurs potentiels de Marine Le Pen et 79% de ceux de François Fillon se disent désormais certains de leurs choix, comme 71% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon, 70% de ceux d'Emmanuel Macron et 57% de ceux de Benoît Hamon. La priorité, c'est d'éviter un second tour Le Pen-Fillon qui serait mortifère. Mais avec sa remontée progressive le candidat de Les Républicains a vraisemblablement des raisons d'espérer.

Le candidat de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan se maintient à 4%, devant Philippe Poutou (1,5%) et Jean Lassalle (1%). Le plus incertain, Jean-Luc Mélenchon, a finalement confirmé sa présence. Peut-être cela lui donnera plus de crédibilité aux yeux des électeurs français.

La secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes, Juliette Méadel, a annoncé dans les colonnes du Parisien qu'elle votera Emmanuel Macron au premier tour de l'élection présidentielle. D'après cette enquête, le candidat d'En marche! recueille 25% des intentions de vote, juste devant la candidate du Front national (22%).

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL