La composition opaque de certains masques contre les points noirs

Henri Michaux
Avril 22, 2017

Déjà en septembre 2016, la vidéo postée sur Twitter de Cachet, une américaine de 17 ans ne parvenant pas à retirer son masque car littéralement collé à son visage, avait fait le tour du web. Si les résultats semblent être bluffant, et en tout cas plus efficaces que les patchs et autres masques classiques, ils ne répondent à aucune réglementation d'étiquetage et peuvent donc présenter des risques pour la peau.

Pourtant, de nombreuses réactions de type irritation, brûlure et allergie ont été signalées par les utilisateurs.

"Cela peut avoir de graves conséquences sur la santé des consommateurs" juge encore la Febea, alors que "ces derniers mois, les masques noirs à la fonction anti-points noirs, sont devenus un véritable phénomène sur les réseaux sociaux". Les experts de la Fédération des Entreprises de la Beauté se sont procurés les produits les plus populaires pour vérifier la conformité des étiquetages (leur composition réelle n'a pas été contrôlée).

Le Pen cible le "terrorisme islamiste et le laxisme pénal"
Entre Donald Trump et Marine Le Pen , c'est un petit peu le jeu du chat et de la souris. Mélenchon a maintenu un " apéro insoumis " vendredi soir à Paris.

Attaque chimique en Syrie: Assad n'acceptera qu'une enquête "impartiale"
Cette agression avait amené le président américain Donald Trump à ordonner une frappe contre une base aérienne syrienne. Il s'agit du huitième veto de la Russie au Conseil de sécurité visant à protéger son allié syrien.

Macron et Le Pen ex aequo au dernier jour de la campagne
La transformation de ce score d'intentions de vote dans les urnes dimanche sera étroitement corrélée au niveau de participation . Le candidat socialiste reste toutefois fragile, seuls 58% de ses électeurs se disant sûrs de voter pour lui.

Il en ressort qu'"aucun des produits reçus n'est conforme à la réglementation européenne en ce qui concerne l'étiquetage", avance la fédération qui souligne également des "incohérences" entre "la liste des ingrédients et les informations portant sur la durée de vie du produit". "Ces trois produits seraient fabriqués en Chine", indique-t-elle également. La question se pose après que des utilisatrices se sont plaintes d'irritations et démangeaisons après l'utilisation de trois produits vendus sur Internet.

Face à ce nouveau marché parallèle, on comprend que les professionnels des cosmétiques ont tout intérêt à dénoncer ces dérives.

La Fédération donne quelques conseils pour repérer les produits autorisés: vérifier que les informations sur l'emballage sont en français et vous assurer que figurent la liste des ingrédients, le numéro de lot, ainsi que le nom et l'adresse de la personne responsable, généralement une entreprise. D'ailleurs la FEBEA précise que pour traiter les points noirs, "il existe une large gamme de soins cosmétiques purifiants", et qu'il faut prendre soin "de se référer à des marques de référence sur le territoire français".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL