Des élus veulent les "enregistrements" évoqués par Trump — Affaire du FBI

Vanessa Beaulieu
Mai 19, 2017

Mardi, le "New York Times" a révélé l'existence d'une note compromettante, écrite par James Comey, l'ancien directeur du FBI limogé par Donald Trump la semaine dernière. Le président y dit à propos de Michael Flynn: "J'espère que vous pourrez laisser passer cela (.) C'est un bon gars". Le sénateur démocrate Mark Stone, membre de la commission du Renseignement qui enquête elle aussi sur les relations entre la campagne de Donald Trump et Moscou, veut être sûr que "ces cassettes, si elles existent, soient préservées".

La Maison-Blanche dément. Dans la foulée de la publication de l'article, la Maison-Blanche a démenti l'information, assurant que "personne n'a jamais demandé à James Comey, ni à qui que ce soit de clore l'enquête sur Michael Flynn". Et pour cause, c'est lui qui avait été poussé à démissionner de son poste de conseiller à la sécurité nationale pour avoir menti à Mike Pence, le vice-président américain, sur le contenu d'une conversation téléphonique avec l'ambassadeur de Russie à Washington, en décembre dernier. Trump et Comey, pour avoir omis de révéler des contacts répétés avec l'ambassadeur russe aux Etats-Unis l'an dernier, dont certains auraient porté sur des sanctions américaines contre Moscou.

Mais les menaces proférées la semaine dernière par Donald Trump ne risquent pas d'aider son cas.

James Comey avait écrit le mémo immédiatement après cette demande. Et dans une autre interview sur NBC, Chuck Schumer a demandé qu'un procureur spécial soit nommé par le ministère de la Justice pour travailler sur l'affaire russe, parce qu'il "pourrait réellement poursuivre des gens pour des violations de la loi".

Le Congrès n'a pas attendu et demandé mercredi au grand policier de venir témoigner lors d'une audition publique, réclamant aussi la production de ces notes, devenues en quelques heures les documents les plus recherchés des Etats-Unis.

"Encore heureux !" que Laurent Wauquiez reste à la Région — Jean-François Debat
En début de semaine, il figurait encore sur la liste des candidats officiellement investis par Les Républicains. Il conserve donc son poste de Président la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Mauvaise opinion de 73% des Français — Poutine
Emmanuel Macron a été élu Président de la République le dimanche 7 mai avec 66,10 % des voix selon les résultats définitifs.

Francis Lalanne se défend de toute candidature "loufoque" face à Valls — Législatives
Mais le PS a décidé de ménager son ex-leader en ne présentant pas de candidat dans sa circonscription de l'Essonne . Jacques Borie , restaurateur de 52 ans, est connu pour avoir déjà tenté de participer à l'élection présidentielle.

Si dans l'affaire des informations "secret défense " livrées à la Russie, les juristes sont d'accord pour dire que le président a parfaitement le droit de déclassifier les renseignements de son choix, la crise est plus grave sur l'affaire Flynn.

Ces informations, qui concernent la capacité du groupe Etat islamique à armer de manière sophistiquée des ordinateurs portables, sont si sensibles qu'elles n'ont même pas été partagées au sein de l'alliance des "Five Eyes" (Etats-Unis, Royaume-Uni, Australie, Canada et Nouvelle-Zélande), selon le Wall Street Journal.

Le président de la Chambre des représentants, le républicain Paul Ryan, a soutenu cette démarche. Une requête du président pour mettre fin à une investigation serait une interférence directe dans une enquête en cours et une possible obstruction à la justice.

Mais ils soulignent également que l'intention est un facteur crucial et que les mots du président peuvent être sujets à interprétation. Les communicants de la Maison-Blanche ont refusé de commenter ce tweet du président américain et de dire si le président enregistrait effectivement ses conversations avec ses interlocuteurs dans le Bureau ovale.

Sheri Berman est professeure de sciences politiques au Barnard College, à l'université Columbia, à New York.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL