La nomination de Hulot à l'Ecologie plombe le titre EDF — AREVA

Vanessa Beaulieu
Mai 19, 2017

"Sa force, c'est d'être le porte-parole de la société civile", estime Matthieu Orphelin en misant sur "sa force de conviction" et "sa liberté". Le patron du Modem a fait le bon choix en se ralliant très tôt au leader de En Marche!.

Bruno Le Maire, 48 ans, candidat malheureux à la primaire de droite et du centre (2,4 % des voix), qui espérait -il y a encore un an- incarner " le renouveau " en politique, a été nommé ministre de l'Économie.

De ce pacte découlera le "Grenelle de l'environnement", lancé par Nicolas Sarkozy, une vaste consultation associant organisations non gouvernementales et partenaires sociaux.

Aveyron L'eurodéputé écologiste José Bové a livré sa réaction à TOTEM après la nomination de Nicolas Hulot comme ministre de la transition écologique et solidaire.

Côté parité, Emmanuel Macron tient également ses promesses. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense de François Hollande, pendant cinq ans, devient ministre des Affaires étrangères. Il décroche le ministère de la Justice. Ils adhèrent de facto à la création d'un poste de Vice-premier ministre à l'Écologie.

Issue elle aussi du MoDem, Sylvie Goulard, 52 ans, est ministre des Armées.

Officiel : Metz prolonge Hinschberger et son staff
Maintenu en Ligue 1 avec 43 obtenus à une journée de la fin du championnat, le FC Metz a parfaitement réussi sa mission. Le FC Metz repartira ainsi en août prochain pour une soixantième saison en L1.

C'est ce week-end — Nuit des Musées
Dans le cadre de la Nuit européenne des musées , le Muséum de Grenoble organise des visites nocturnes de ses collections.

Hulot au gouvernement: "Un ministre ne pose pas de conditions" assure Castaner
Le nucléaire est une source de production d'électricité indispensable pour l'indépendance énergétique de la France, a-t-il fait valoir.

"Mais, avec cette nomination, ça serait une mauvaise idée que le Président de la République ou le Premier ministre lui mettent des bâtons dans les roues". Pourtant, cette nouvelle équipe compte deux rescapés du précédent gouvernement. Seuls Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron étant considérés comme ayant une approche un peu plus "exigeante" de l'écologie. Ce sont désormais ses positions en matière de diplomatie qui sont très attendues...

S'exprimant début mars dans Le Parisien, le nouveau ministre estimait que la sortie de la France du nucléaire était "un objectif de moyen terme" et que "le modèle économique du nucléaire appart [enait] au passé".

Dès que vous êtes ministre ou que vous vous rendez dans un parti, vous vous privez de l'attention - au minimum - de la moitié de la population française.
Il s'agit d'une belle prise.

L'annonce de l'entrée au nouveau gouvernement de l'animateur-producteur télévisé écologiste Nicolas Hulot, perçu comme réfractaire à l'énergie nucléaire dont EDF est l'un des principaux producteurs mondiaux, a fait chuter dans la foulée le titre du groupe à la Bourse de Paris. Nicolas Hulot s'est engagé en politique dès les années 2000 et a failli à plusieurs reprises (en 2007 et 2012) se présenter à l'élection présidentielle. Fin avril, il avait appelé à voter pour Emmanuel Macron, précisant qu'il s'agissait d'un "vote de raison, pas d'adhésion". Et selon la journaliste Bérengère Bonte, qui officie à Europe 1, Nicolas Hulot est un véritable coeur d'artichaut.

Secrétaire d'Etat, en charge de l'Egalité entre les femmes et les hommes: Marlène Schiappa.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL