Un complice présumé de Cheurfi déféré devant un juge

Leopold Bellegarde
Mai 19, 2017

Un complice présumé de l'auteur de l'attaque des Champs-Elysées, qui a coûté la vie à un policier le 20 avril, a été déféré vendredi devant un juge d'instruction en vue de sa mise en examen, a-t-on appris de source judiciaire.

Cet homme de 39 ans, né à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis) et connu pour de multiples actes de délinquance, avait tiré avec un fusil d'assaut kalachnikov. Les enquêteurs cherchent à déterminer si des liens existent entre ce nouveau suspect et le terroriste, abattu le soir de l'attentat. Son placement en détention provisoire a été requis. Un fusil à pompe, deux gros couteaux ainsi que des munitions avaient aussi été retrouvés dans le véhicule du tueur. Il avait été placé en garde à vue mais relâché, faute de preuves suffisantes. A côté de son corps, les enquêteurs avaient retrouvé un message manuscrit prenant la défense de l'EI.

La sortie du prochain livre de Nicolas Hulot annulée ?
Mais sa récente nomination au poste de Ministre d'État, Ministre de la transition écologique et solidaire, a changé la donne. Selon Reuters, le livre devrait donc sortir avec un autre préfacier.

Manuel Valls n'a pas été investi par En Marche!
En attendant, la liste de jeudi devrait tout de même apporter son lot de réponses à des secrets bien gardés. Parmi ses 428 candidats sélectionnés parmi 19.000 dossiers, 50% sont des femmes, a-t-il souligné.

Il attaque ses parents qui avaient gagné 110 millions au loto parce qu'ils ne subvenaient plus à ses besoins
C'est donc sans surprise que le juge a rendu son verdict: les parents n'auront pas à donner plus d'argent à leur fils. Mais celui-ci, estimant que ce n'était pas encore assez, les a attaqués en justice.

Au tout début des investigations, trois personnes dans l'entourage de Cheurfi avaient été interrogées en garde à vue puis relâchées. Le 27 avril, trois autres hommes ont été entendus et remises en liberté, selon une source judiciaire.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL