Avec Édouard Philippe, "on se découvre" confie Nicolas Hulot

Leopold Bellegarde
Mai 20, 2017

Il s'agit du ministre d'Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot (président Fondation Hulot pour la nature et l'homme), de la ministre de la Culture, Françoise Nyssen (directrice d'Actes Sud), de la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'innovation, Frédérique Vidal (présidente de l'Université de Nice), de la ministre des Sports, Laura Flessel (championne olympique d'Escrime), de la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel (présidente de la Fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap). Tout d'abord connu par le grand public grâce à l'émission Ushuaïa, il est devenu depuis vingt ans un ambassadeur inlassable de la cause climatique et de la préservation des ressources naturelles et de la biodiversité.

"Il y va avec beaucoup de naïveté, il pense qu'il va changer tout à lui tout seul, c'est un homme qui a beaucoup de mal à intégrer la logique des rapports de force, il ne comprend pas ça", a déclaré Mélenchon ce jeudi 18 mai sur le plateau de "L'Emission politique" de France 2. C'est lui qui est à l'origine de l'idée d'inscrire la Charte de l'environnement dans la Constitution, ce qui fut fait en 2005.

J'attends avec impatience de voir comment François Bayrou, ministre de la Justice, va défendre le projet de loi de moralisation politique. Modérément socialiste, il s'est rallié fin mars à Emmanuel Macron, à qui il a assuré une caution régalienne dans la lutte antiterroriste et sur les grands enjeux stratégiques internationaux.

Nicolas Hulot le confesse lui-même: il n'est pas né écolo.

Pendant la campagne présidentielle, il n'avait soutenu aucun candidat, estimant que son rôle était "plutôt de faire avancer des idées".

Trump espère une conclusion rapide de l'enquête sur la Russie
Son pair républicain Lindsey Graham a conseillé sur NBC au président de "prendre du recul et laisser l'enquête avancer". Comey avait accepté cette invitation à témoigner, que nombre d'élus du Congrès réclament avec insistance.

Un 1er Conseil des ministres pour fixer le cap
A droite, Bruno Le Maire est nommé ministre de l'Economie, Gérald Darmanin est nommé ministre de l'Action et des Comptes publics. Les ministres candidats devront du reste démissionner de leur poste s'ils ne sont pas élus.

Prince Harry et Meghan Markle : Bientôt la demande en mariage
Harry a l'approbation de la reine pour demander Meghan en mariage, il lui en a déjà parlé. "Les fiançailles sont imminentes ". Pas de mariage! Ce qui excluait Meghan Markle , qui n'est pas (encore) mariée au prince Harry .

Dans Libération, Nicolas Hulot évoquait en outre mi-avril la nécessité de "repositionner EDF (.) dans une trajectoire compatible avec celle de la transition énergétique".

La distinction entre un "simple" ministre et un ministre d'État est essentiellement protocolaire. Avec Johanna Rolland et Philippe Grosvalet, je viens donc d'adresser un courrier au Président de la République lui demandant de nous recevoir rapidement pour évoquer ce dossier essentiel à l'attractivité des Pays de la Loire. Deuxième question, encore plus urgente: le délai imposé par le décret. Le périmètre de celui-ci peut être variable.

Paritaire, resserré, renouvelé. Emmanuel Macron avait promis le "renouveau" pour la composition de son premier gouvernement, nommé mercredi 17 mai.

Nicolas Hulot a toutefois bien d'autres dossiers à traiter.

À droite, dans la foulée de la nomination d'Édouard Philippe à Matignon, Bruno Le Maire est nommé ministre de l'Économie. Comment seront arbitrées les positions apparemment assez contradictoires des différents membres du gouvernement sur le nucléaire?

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL