Trump défend son "droit absolu" à partager des informations avec la Russie

Vanessa Beaulieu
Mai 20, 2017

"L'histoire, telle qu'elle a été rédigée, est fausse", a fustigé le général H.R. McMaster, qui dirige le Conseil de sécurité nationale et a assisté à la réunion. Ces informations avaient été communiquées par un partenaire des États-Unis qui n'avait pas donné l'autorisation à Washington de les partager avec Moscou.

Le président des Etats-Unis aurait relayé des informations - provenant d'une source de renseignements fondamentale - sur l'État islamique en Irak et en Syrie, lors d'une rencontre avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et l'ambassadeur russe, Sergueï Kislyak, dans le Bureau ovale, la semaine dernière.

Des experts soulignent que la seule révélation de ces informations pourrait permettre aux Russes de remonter à la source et d'en déduire la façon dont les renseignements ont été recueillis.

Selon le Washington Post, Donald Trump "a commencé à décrire les détails d'une menace terroriste posée par le groupe EI et liée à l'utilisation d'ordinateurs portables dans des avions".

Face au tollé provoqué par ces informations de presse accusant Donald Trump d'avoir pu compromettre une source, le général a encore martelé que "ce dont le président a parlé était approprié dans le cadre de cette conversation".

Des membres de la commission de la Chambre des représentants et du Sénat se seraient rendus au siège des deux principales agences américaines de renseignements pour consulter les transcriptions de ces discussions ainsi que d'autres documents.

Le quotidien précise qu'il a décidé de ne pas publier plus de détails sur ce projet terroriste à la demande expresse de responsables américains.

Quel sera le premier couac du gouvernement — Macron
Figure respectée de l'écologie, Nicolas Hulot a accepté d'endosser le rôle de ministre français de la Transition écologique. Ce compagnonnage au plus haut sommet de l'État a débuté avec Jacques Chirac, croisé à la fin des années des 90.

Lille - Deux militaires périssent noyés lors d'un exercice dans la Marne
Deux légionnaires sont morts noyés vendredi 19 mai à Cumières (Grand Est) lors d'un entraînement en canoë-kayak sur la Marne . Pour le maire, cet accident n'est pas une première " La dernière fois ça remonte à 5-6 ans, quelqu'un qui avait plongé.

Région IDF : Solère contraint de démissionner de la présidence du groupe LR
Ce vendredi, le député ( Les Républicains ) de Boulogne-Billancourt, Thierry Solère, a annoncé qu'il quittait la présidence du groupe majoritaire.

La rencontre a eu lieu au lendemain du limogeage du patron du FBI James Comey, chargé de l'enquête sur les liens éventuels entre les équipes de campagne de Trump et Moscou.

Le président américain "a révélé plus d'informations à l'ambassadeur russe que nous n'en avons partagé avec nos propres alliés", a indiqué, sous couvert d'anonymat, un responsable américain cité par le Washington Post.

Furieux contre M. Trump, le sénateur républicain américain John McCain a affirmé qu'il s'agissait d'un "message inquiétant aux alliés de l'Amérique et à ses partenaires dans le monde". Ce dernier "espère une explication complète des faits de la part de l'administration", a-t-il ajouté.

" C'est le président des Etats-Unis, pas une star de la téléréalité", a-t-il asséné sur CNN, en référence au passé médiatique de Donald Trump.

La question de ses relations avec la Russie plane sur Donald Trump et son entourage depuis bien avant son arrivée à la Maison Blanche fin janvier.

Le chef de l'opposition démocrate du Sénat, Chuck Schumer, a exigé que la retranscription de la rencontre entre Trump, Lavrov et Kisliak soit transmise aux commissions du Renseignement du Congrès. Trump et Lavrov avait été perçue comme un coup diplomatique du Kremlin, quelques mois après la mise en place de sanctions américaines contre la Russie pour son ingérence dans l'élection présidentielle de 2016. Lavrov et Kisliak avaient été rapidement diffusés par le gouvernement russe.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL