Majorité très nette pour Macron, mais moins écrasante qu'attendu — Législatives

Vanessa Beaulieu
Juin 19, 2017

" La victoire est claire et elle nous oblige ", a déclaré le premier ministre Édouard Philippe.

Inconnu il y a encore trois ans, élu à 39 ans face à des poids-lourds de la politique, le plus jeune chef d'Etat qu'ait connu la France a gagné son dernier pari: contrôler l'Assemblée nationale pour lancer de délicates réformes d'inspiration libérales-sociales et renforcer sa position au niveau européen. Angela Merkel a également souhaité que "se poursuive la bonne coopération (entre Paris et Berlin) pour l'Allemagne, la France, l'Europe", selon ce porte-parole, Steffen Seibert. Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker s'est également réjoui publiquement de ces résultats. Dans le Sud, Louis Aliot et Emmanuelle Ménard (épouse du maire de Béziers Robert Ménard) sont aussi élus, ainsi que Gilbert Collard, qui bat de justesse un candidat-vedette d'Emmanuel Macron dans le Gard. Le numéro deux du parti, Florian Philippot, a été battu à Forbach, en Lorraine, ce qui pourrait annoncer un effacement de sa stratégie de sortie de l'euro au profit d'une ligne moins souverainiste et plus conservatrice.

"Notre peuple est entré dans une forme de grève générale civique", a commenté le tribun de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon, lui-même élu à Marseille (sud-est) dimanche. Lors du premier tour, REM avait déjà raflé 32,3% des suffrages exprimés, balayant du même coup les partis traditionnels de gauche comme de droite qui "régnaient" sur la vie politique du pays depuis cinq décennies. Il se présentait quant à lui dans les Pyrénées-Orientales.

L'alliance entre Les Républicains (LR) et l'UDI décroche 131 sièges, dont 113 LR, au-dessus de la fourchette espérée à droite après le premier tour. "C'est plus qu'une défaite, c'est la fin d'une époque", a commenté une ex-ministre de droite Valérie Pécresse. Mais, dit-il, l'élection " a permis la constitution d'un groupe suffisamment important pour faire entendre nos engagements, pour faire valoir nos convictions, pour défendre nos valeurs ". Quant au Parti socialiste, qui contrôlait la moitié de l'Assemblée sortante sous le quinquennat de François Hollande, il ne pourra sans doute compter que sur quelques dizaines d'élus.

Le PS/Parti radical de gauche/Divers gauche remporteraient, quant à eux, 46 sièges.

Le Parti socialiste et ses alliés radicaux de gauche (et divers gauche) totaliseraient 49 sièges (34 pour le PS).

Free revendique le forfait le plus généreux — Roaming
Comparé à ses concurrents, le forfait Free demeure effectivement aujourd'hui le forfait le plus généreux à ce prix. RED by SFR (20€/mois) propose quant à lui 100 Go de data en France mais 10 Go dans les pays de l'UE.

XV de France : huit changements contre l'Afrique du Sud, Penaud titulaire
Objectif rachat pour les Bleus samedi à Durban, défaits 37-14 contre l'Afrique du Sud lors de leur premier test-match de juin. Le XV de France: Spedding - Huget, Penaud, Fickou, Vakatawa - Trinh-Duc, Serin - Picamoles Goudon, Y.

Londres : un véhicule fauche des piétons, plusieurs blessés
Une personne a été arrêtée après qu'un véhicule eut fauché des piétons à Londres , à peine deux semaines après qu'un attentat eut coûté la vie à huit personnes, dont une Canadienne.

Dans les Pyrénées-Orientales en revanche, pour 4 sièges de députés, les finalistes du second tour sont tous issus des partis LREM et FN. Enfin, le Front national devrait obtenir 8 sièges, un peu mieux que prévu (1 à 6). "Face à ce bloc mastodonte du système, nous sommes la seule force de résistance à la dilution de la France", a-t-elle commenté dimanche.

Emmanuel Macron a obtenu dimanche 18 juin une des plus larges majorités parlementaires de la Ve République à l'occasion du second tour des élections législatives, mais moins écrasante qu'annoncé par certains sondages, et avec une abstention qui atteint de nouveaux sommets. Toutefois, le FN échoue à constituer un groupe parlementaire.

Selon le répertoire national des élus 2016, 200 députés élus sont titulaires d'un mandat exécutif local (maire, adjoint au maire, vice-président ou président d'un conseil départemental ou régional ...).

Eliminé dès le premier tour du scrutin législatif, Jean-Christophe Cambadélis, le Premier secrétaire du Parti socialiste, a vite tiré dimanche les conséquences du recul de cette formation politique, en annonçant qu'il en quitte la direction.

Autre facteur qui a plombé la majorité absolue de La République en marche: les mises en garde martelées par les adversaires d'Emmanuel Macron, qui ont brandi la menace d'une "domination hégémonique" de LREM à l'Assemblée nationale.

"Les députés En marche! vont avoir le petit doigt sur la couture", a critiqué François Baroin.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL