A annoncé le lancement du 737 MAX 10 — Boeing

Aubin Brasseur
Juin 20, 2017

Le consortium européen Airbus et son concurrent américain Boeing ont annoncé plusieurs commandes d'avions, lundi 19 juin, au premier jour du Salon aéronautique du Bourget, inauguré par le président Emmanuel Macron.

La délégation a assisté ensuite à un défilé aérien, avec notamment l'avion très gros porteur A380, l'avion d'affaires Falcon de Dassault Aviation et des hélicoptères militaires de production européenne, Caïman (NHIndustries NH90) et Tigre (Eurocopter EC665).

Séparément, Boeing a annoncé une première commande pour le MAX 10, pour dix appareils de la part du loueur d'avions BOC Aviation.

Le président a enchaîné par une visite du stand d'Airbus où il a retrouvé le PDG du groupe, Tom Enders, avant d'aller rencontrer l'astronaute français Thomas Pesquet, qui lui a offert une photo de Paris vue depuis la Station spatiale internationale (ISS) et lui a parlé de Mars. "Il sera le plus grand et le plus performant membre de la famille MAX", a ajouté Kevin McAllister.

Le MAX 10, qui vient compléter la gamme mono-couloir du géant de Seattle, 737 MAX 7, Max 8 et Max 9, offrira 5% de réduction du coût d'exploitation par siège par rapport à l'A321neo, assure Boeing.

Côté militaire, le clou sera la première en France du F-35A, l'avion de combat de dernière génération de l'armée de l'air américaine, développé par Lockheed Martin et rival du Rafale de Dassault.

Lille : Psa Retail dévoile son premier site tri-marque
Aux sites de Saint-Denis et de La Garenne-Colombes (92), s'ajoute désormais celui ouvert dans les Hauts-de-France. Un centre Euro Repar Car Service sera également présent sur le site.

" Les électeurs ont dit qu'ils en avaient assez de l'austérité " — Jeremy Corbyn
Jeremy Corbyn a déclaré que Theresa May avait convoqué le scrutin parce qu'elle avait besoin d'un mandat. Elle reculait également face au dollar, à 1,2745 dollar pour une livre contre 1,2962 la veille.

Coup d'envoi du salon du Bourget avec l'éternelle rivalité Airbus-Boeing
Côté commandes d'avions, cette édition ne devrait pas connaître le faste des précédentes. Cet appareil doit répondre à la concurrence âpre de l'A321neo d'Airbus.

Sur le front des commandes d'avions, cette édition ne devrait pas connaître le faste des années précédentes.

A l'ouverture du Salon, Boeing a présenté le nouveau 737 MAX 10 - une version allongée de son moyen-courrier best-seller - en réponse à la concurrence âpre de l'A321neo d'Airbus, grâce auquel l'avionneur européen s'est d'ailleurs taillé une part de 60 % du marché des moyen-courriers remotorisés. 2017 sera "très ralentie pour les commandes d'Airbus comme pour l'ensemble de l'industrie", a prévenu le directeur commercial, John Leahy, l'homme aux 15.000 Airbus vendus.

L'industrie reste portée par la croissance du trafic aérien dans le monde.

Airbus, qui a publié récemment des prévisions de marché à 20 ans en hausse, prévoit un doublement de la flotte d'avions dans le monde d'ici 2036. Il a annoncé lundi une commande ferme pour 100 A320neo par GE Capital d'une valeur de plus de 10 milliards de dollars au prix catalogue. BOEING Les commandes fermes: - Le contrat le plus important a été signé avec la société de location d'avions AerCap qui a passé une commande ferme pour trente 787-9, la version intermédiaire du long-courrier "Dreamliner", pour un montant catalogue de 8,1 milliards de dollars.

La famille 737 MAX est motorisée par le Leap de CFM International, la co-entreprise de General Electric et Safran.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL