Renault et PSA promettent 10 millions d'euros pour moderniser le site — GM&S

Aubin Brasseur
Juin 28, 2017

Bruno Le Maire s'est également entretenu par téléphone avec Alain Rousset, président de la Région Nouvelle Aquitaine et ils sont tombés d'accord pour continuer d'"accompagner la restructuration du site après les décisions déjà prises en commun sur la dépollution du site et sur les loyers des bâtiments industriels".Sur le site de GM&S Industry, à La Souterraine, occupé par les salariés, des ouvriers contenaient dans des bennes des feux allumés avec des pneus, des palettes et des cartons, près des machines, pour éviter leur propagation.

Une épaisse fumée noire était visible de l'extérieur selon des photos publiées sur les réseaux sociaux par France Bleu Creuse.

Tard dans la nuit hier, près du ministère de l'Économie à Paris, les représentants syndicaux sortent d'une énième réunion de crise.

"On est à Bercy, ça se passe très mal. On ne bouge pas du ministère tant qu'on a pas de réponse pour notre futur et nos familles", a déclaré Patrick Brun, à Reuters. Mardi, les constructeurs automobiles PSA et Renault, principaux clients du sous-traitant, ont promis "d'investir 10 millions d'euros pour moderniser" l'entreprise.

Il a ajouté que les PDG de Renault et de PSA, Carlos Ghosn et Carlos Tavares, "ont confirmé le montant de commandes sur lequel ils s'étaient engagés lors des précédents entretiens, soit respectivement 12 millions d'euros annuels pour PSA et 10 millions d'euros annuels pour Renault".

Première sortie en mer du porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth
Là, il devait ensuite attendre la marée basse pour pouvoir passer sous les célèbres ponts du Forth, si la météo le permet. Le HMS Queen Elizabeth , qui a coûté 3 milliards de livres (3,4 milliards d'euros), a été inauguré par la reine en 2014.

Murielle Bolle interpellée et placée en garde à vue — Affaire Grégory
Après les derniers rebondissements des dernières semaines, l'enquête sur la mort de Grégory Villemin se poursuit dans les Vosges. Les gendarmes sont arrivés à son domicile à 11h00 à bord de sept véhicules, ont constaté sur place des journalistes de l'AFP.

Samsung pourrait commercialiser une nouvelle version du Galaxy Note 7
L'entreprise avait expliqué que les appareils seraient "recyclés et adaptés d'une manière favorable à l'environnement". Contacté par l'AFP, le premier fabricant mondial de téléphones intelligents s'est refusé à commenter ces informations.

Le gouvernement n'aurait rien obtenu selon ces derniers.

Il reste peu de temps à l'entreprise GMD pour déposer son offre en bonne et due forme, avant la décision du tribunal de commerce de Poitiers, attendue ce vendredi.

Le seul repreneur ayant fait part de son intérêt est l'équipementier GMD qui propose de reprendre entre 110 et 120 salariés sur les 277 que compte l'usine.

Les salariés avaient déjà dit avoir piégé leur usine avec des bonbonnes de gaz et des bidons d'essence le 11 mai dernier, forçant le nouveau gouvernement à intervenir dans le dossier.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL