Une mauvaise nouvelle pour les victimes de l'amiante — Dunkerque

Vanessa Beaulieu
Juin 28, 2017

A l'instar du parquet, les magistrats instructeurs ont eux-aussi estimé début juin, dans une ordonnance rendue le vendredi 9, que "cet aléa dans la date des faits ne pourra pas permettre de conduire des investigations ciblées et efficaces de nature à réunir des charges qui pourraient être imputées à quiconque". Considérant qu'il est impossible de déterminer avec certitude la date à laquelle ces personnes ont été intoxiquées par l'amiante, le ministère public recommande de " mettre fin à la présente information judiciaire ". Une décision qui pourrait ouvrir la voie à des non-lieux dans une quinzaine de dossiers.

Rendue au début de l'année, "cette expertise dit le contraire de ce que la justice veut aujourd'hui lui faire dire ", s'est indigné Me Sylvie Topaloff, l'un des conseils de l'Andeva, l'Association nationale de défense des victimes de l'amiante. L'expertise en question a été diligentée en 2016, précise l'AFP, afin d'établir les liens entre la fibre cancérogène, interdite en France depuis 1997, et certaines maladies. "Selon les experts, dès que l'on a été exposé, on a été contaminé". En clair, ils ne peuvent présenter d'éléments suffisamment précis pour justifier un renvoi des responsables devant les tribunaux. Résultat, une vingtaine de dossiers pourraient être abandonnés, dont celui d'Eternit, premier producteur français d'amiante-ciment, à l'époque. Par exemple la mise en examen, finalement annulée, de plusieurs anciens hauts fonctionnaires, dont Martine Aubry, en sa qualité d'ex-directrice des relations du travail. Et d'ajouter que l'association fera "immédiatement appel lorsque les ordonnances de non-lieu seront prononcées". Selon les autorités sanitaires qui imputent à l'amiante 10 à 20% des cancers du poumon, l'exposition à cette fibre pourrait provoquer jusqu'à 100.000 décès d'ici à 2025. Après plus de vingt ans de procédure judiciaire, le parquet de Paris a requis le 13 juin dernier l'arrêt des investigations. L'affaire avait éclaté sur le plan pénal, à la suite d'une plainte pour homicides involontaires et blessures involontaires déposées en 1996 par d'anciens salariés d'Eternit, un groupe qui a fabriqué des années, des produits recelant de l'amiante.

Grande-Bretagne : 120 tours d'habitation maintenant jugées dangereuses
L'incendie de la tour située dans le quartier de Kensington, à l'ouest de Londres , a fait au moins 79 morts le 14 juin. L'incendie est parti d'un réfrigérateur défaillant, a annoncé Fiona McCormack, commissaire de la police londonienne.

Violente agression homophobe le soir de la fête de la Musique — Lyon
Si Boris et Alberto ont accepté une entrevue à France Bleu , c'est bel et bien pour dénoncer ces agissements. Après quelques secondes sans réagir, Boris et Alfredo en ont assez et répondent à l'agression verbale.

Décès du grand chef Alain Senderens — Gastronomie
C'est le critique gastronomique Gilles Pudlowski qui a annoncé son décès ce lundi 26 juin dans la soirée. Quand je me suis trompé, le vin devient plat, le mets sonne faux", expliquait-t-il en 2002 à l'AFP.

21 ans d'attente pour les victimes de l'amiante et leurs familles pour déboucher, très certainement, sur un non lieu!

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL