Le pétrole mitigé en Asie

Vanessa Beaulieu
Septembre 19, 2017

Peu avant la mi-journée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 55,64 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2 cents par rapport à la clôture de vendredi. Le contrat d'octobre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) CLc1 a gagné deux cents, soit 0,04%, à 49,91 dollars le baril.

Les cours du brut restaient cantonnés dans une fourchette étroite, en l'absence de nouvelles informations majeures sur les fondamentaux du marché.

Les cours sont tirés vers le haut par des commentaires encourageants sur la demande de l'Opep. D. R.

Cette déclaration qui vous a échappé — Matthieu Delormeau
Je respecte le moment où tu as été mal mais il ne faut pas être égocentré. Gilles Verdez enfonce le clou: "Vous avez refusé les mains tendues".

Pour un ancien du Milan AC, Ancelotti doit quitter le Bayern Munich
Dans cette interview à Sport1, le technicien estime que "Carletto" perd "passion et volonté" à l'entame de cette deuxième saison à la tête du Bayern.

Nicolas Sarkozy a-t-il menti à son sujet — Brigitte Macron
Parmi les hôtes se trouvait l'ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy , visiblement en très bons termes avec les actuels locataires de l'Élysée.

Les cours ont atteint la semaine dernière des niveaux qu'ils n'avaient plus connus depuis plusieurs mois après que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ont relevé leurs prévisions sur la demande mondiale cette année et l'année prochaine.

Les cours sont actuellement soutenus par la baisse du nombre de puits américains en fonctionnement la semaine dernière.

Mais pour les analystes de Commerzbank, "la hausse du prix du Brent a été considérablement alimentée par des achats spéculatifs", la rendant "excessive et pas viable". "En conséquence, le cartel laisse entendre qu'il prolongera les réductions de production au-delà de mars".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL