Grippe saisonnière : la campagne de vaccination 2017-2018 est lancée

Henri Michaux
Octobre 5, 2017

La ministre de la santé, Agnès Buzyn, a lancé mercredi 4 octobre la campagne de vaccination contre la grippe.

Les premiers vaccins contre la grippe saisonnière arriveront dans les pharmacies dès vendredi 6 octobre. La vaccination est le meilleur moyen d'éviter cette maladie, en combinaison avec les gestes d'hygiène (lavage des mains, limitation des contacts par les malades, port de masque, etc.), rappelle la campagne. Comme à l'habitude, les personnes les plus à risque recevront chez-elles un bon de vaccination les incitant à se rendre au plus tôt chez le médecin pour se faire vacciner contre le virus. Les assurés pouvant se faire vaccinés par le pharmacien sont l es personnes adultes pour lesquelles le vaccin est gratuit et qui ont déjà été vaccinées au cours des trois dernières années, à l'exception des femmes enceintes.

" J'enjoins les professionnels de santé à adopter une conduite exemplaire, a exhorté la ministre de la santé".

Arrestations, perquisition… Le point sur l'enquête — Attaque à Marseille
Par ailleurs, l'enquête sur le drame qui a eu lieu à la gare Saint-Charles de Marseille se poursuit. Le fait le plus ancien recensé le concernant remonte à 2005, selon une source proche de l'enquête.

Grossesse, accouchement : un guide juridique pour connaître ses droits
Il précise qu'avant tout acte, particulièrement si ce dernier est invasif, le professionnel de santé doit recueillir oralement le consentement de la femme .

Le Kurdistan irakien annonce des élections pour le 1er novembre
D'après ce site, ces exercices impliquent des unités blindées et d'artillerie, ainsi que des drones et des avions de combat. Les Kurdes d'Irak ont massivement voté en faveur de l'indépendance.

Pour la première fois, les pharmaciens de deux régions, l'Auvergne-Rhône-Alpes et la Nouvelle Aquitaine, sont également autorisés, à titre expérimental, à administrer le vaccin contre la grippe.

"Si cet appel à la mobilisation n'aboutit pas à un changement de braquet, nous réfléchirons à des mesures plus incitatives, voire coercitives", a-t-elle prévenu, lors d'une conférence de presse au ministère. La prise en charge est valable jusqu'au 31 janvier 2018.

L'arrivée de l'épidémie de grippe étant imprévisible, les autorités sanitaires recommandent de se faire vacciner chaque année au début de l'automne, avant la circulation active des virus grippaux. Le nombre total de personnes vaccinées continue ainsi de progresser (+ 96 000 entre 2015 et 2016) mais il reste nettement insuffisant pour atteindre une bonne couverture vaccinale: moins d'une personne sur deux (47,4%) pour qui la grippe représente un risque s'est faite vacciner l'hiver dernier, bien en deçà des recommandations de l'Organisation mondiale de santé. "Si nous atteignons seulement les deux tiers, nous pourrions sauver 3000 vies supplémentaires", a-t-elle aussi estimé.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL