Les propriétaires paient toujours plus de taxe foncière — Immobilier

Aubin Brasseur
Octobre 12, 2017

Et les mauvaises nouvelles s'accumulent puisque cette taxe a augmenté de 14,01% entre 2011 et 2016, largement plus que l'inflation sur cette même période. Le quotidien a pu obtenir les chiffres de l'Observatoire annuel des taxes foncières qui est réalisé chaque année par l'UNPI (Union nationale des propriétaires immobiliers). Cette hausse est quatre fois moins élevée que celle enregistrée entre 2015 et 2016 (+3,78%).

Certains propriétaires sont plus mal lotis que d'autres. À l'inverse, deux départements l'ont diminuée: il s'agit du Morbihan (-0,57%) et de la Corse du Sud (-14,16%).

En revanche, l'étude relève "un effort de modération de la part des départements et des grandes villes" en 2017.

Un Su-24 s'écrase au décollage sur la base russe de Hmeimim
Les deux pilotes sont les 40è et 41è victimes militaires depuis le début de la campagne russe en Syrie, en septembre 2015. La base aérienne de Hmeimim est une base aérienne russe située dans le gouvernorat de Lattaquié, en Syrie.

La liseuse pour lire dans son bain — Kindle Oasis
Il s'agit de la première du genre à venir avec un design étanche . Tous ces modèles sont dès aujourd'hui disponibles en précommande.

Après le diesel, Hidalgo veut interdire l'essence à Paris
Le plan parie sur les voitures électriques et les transports en commun amenés à se développer et se multiplier avec le Grand Paris.

Ainsi, c'est à Lille et à Argenteuil, en banlieue parisienne, que la taxe foncière a le plus augmenté (respectivement +32% et +23%). On retrouve sur le podium des plus fortes hausses Limoges (+6,9%), Nanterre (+5,5%) et Metz (+4,45%). "Or, les valeurs locatives avaient été beaucoup trop revalorisées ces dernières années (+6,56% contre +3,03% pour l'inflation entre 2011 et 2016)", dénonce l'UNPI. Car cet impôt est l'un des principaux leviers de financement des municipalités, avec la taxe d'habitation... bientôt supprimée pour 80% des Français. La fédération des propriétaires reconnaît certes un "gain de pouvoir d'achat" avec cette mesure mais estime qu'elle n'est qu'"un leurre qui mettra en danger les finances des collectivités territoriales". "Les collectivités ont tendance à augmenter d'année en année leur taux d'imposition, constate Jean Perrin, président de l'UNPI".

Contrairement à la taxe d'habitation qui est établie au nom du locataire, les propriétaires bailleurs ne reportent pas la taxe foncière sur leurs locataires, mais seulement une partie de la taxe d'ordures ménagères.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL