Gabon-Zone CEMAC - suppression de visas pour les ressortissants d'Afrique centrale

Vanessa Beaulieu
Octobre 21, 2017

Après le Tchad et la République centrafricaine (RCA) qui ont récemment annoncé l'application de la libre circulation dans la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac), le Gabon leur a emboité le pas ce 20 octobre 2017.

"Sans préjudice du dispositif existant de l'e-visa et dans les missions diplomatiques et postes consulaires, ce régime spécial consiste en la délivrance des visas d'entrée dès le débarquement sur le territoire national", a précisé le gouvernement. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L1 : Montpellier brise les Verts dans le Chaudron
Déjà battus par Paris Saint-Germain (3-0) et Troyes (2-1), ils s'inclinent pour la troisième fois de la saison. Le seul but du match est l'oeuvre d' Isaac Mbenza , oublié au second poteau, qui bat Ruffier en deux temps.

Une Franco-tunisienne poursuit Tariq Ramadan pour viol — France
"C'est une décision très difficile, mais j'ai décidé moi aussi qu'il est temps de dénoncer mon agresseur, c'est Tariq Ramadan ". Selon l'un de ses avocats "Henda Ayari n'avait pas envie de communiquer sur ce sujet, par peur".

Windows 10 inclut désormais un outil anti-triche pour les jeux PC
Et si vous êtes pressé, il sera très vite possible de l'installer via le programme d'assistance de mise à jour de Microsoft . Contrairement aux résultats attendus, le mode jeu de Windows 10 Creators Update a même apporté des baisses de performances.

Après le Tchad et la Centrafrique, il y a quelques jours, le Gabon vient à son tour d'ouvrir ses frontières aux ressortissants de son espace économique sous-régional.

Désormais, une simple carte d'identité valable suffira pour se rendre en RCA. Toutefois, "les autorités compétentes du Gabon se réservent le droit de refuser l'entrée aux personnes n'ayant pas respecté le délai de séjour lors de leur précédent voyage et aux personnes considérées comme pouvant porter atteinte à l'ordre public, à la sécurité nationale ou à la santé publique".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL