Finale de la Coupe du Trône : Le Raja en quête d'une revanche

Vanessa Beaulieu
Novembre 19, 2017

Une semaine à peine après la qualification de la sélection nationale en Coupe du monde Russie 2018, la sphère footballistique marocaine vivra une autre soirée marquante demain, à l'occasion du match ultime de la saison 2016-2017 de la Coupe du Trône. Surtout que les deux équipes se sont déjà rencontrées, il y a déjà 4 saisons et c'était au même complexe (Moulay Abdellah à Rabat) au même stade de la compétition. Le Raja a perdu ses deux derniers matchs en Botola, respectivement face à l'OCS et au CAK, et mise sur cette finale pour relancer sa saison, mais encore faut-il disposer d'un DHJ invaincu en championnat.

Le Raja et le DHJ s'offrent un remake de 2013 et n'oublient certainement pas la finale de 1977 qui avait souri au Raja 1-0, contrairement à celle de 2013 qui avait offert le premier trophée aux Doukkalis le tout premier trophée de leur histoire (le DHJ vainqueur aux penaltys). Mais en 2017, les hommes d'Abderrahim Talib, n'ont rien à envier à ceux de Garrido, exception faite au niveau de l'expérience.

"La conquête, acte 3" contre Ali Baghouz — Tony Yoka
Nordine Oubaali invaincu en 12 combats, dont 9 remportés par KO, se rapproche du Graal mondial. Enfin, Farrhad Saad disputera son deuxième combat en six reprises.

Hugo Clément quitte Quotidien pour Konbini
Il s'est rapidement imposé comme l'un des visages vedettes du divertissement de la chaîne cryptée. Hugo Clément avait rejoint le "Petit Journal" , diffusé alors sur Canal +, fin 2015.

Convertisseur catalytique Spectra
La marque a un nom reconnu et une bonne réputation si vous songez à remplacer le convertisseur. Tout le monde doit jouer son rôle pour assurer que la grande catastrophe est atténuée.

En fait, les deux équipes se valent et il est très difficile d'avancer qui des deux pourrait confirmer sa suprématie. Il sera remplacé par Adil El Karouchi, un ex-du Difaâ, tout comme Zakaria Hadraf et qui ne se feront pas prier pour planter un but à leur ancien club si l'opportunité se présente. Tout le contraire du Difâa, qui a encaissé 9 buts lors de cette coupe, et qui montre une sérieuse fébrilité défensive. Un beau duel en perspective donc, entre le jeu physique et structuré du DHJ d'un côté et les passes courtes et la possession prônée par le coach espagnol du RCA de l'autre.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL